Nicolas Petisoff © Nicolas Petisoff

Les instantanés de Nicolas Petisoff

En attente de pouvoir présenter au public son spectacle autobiographique Parpaing, petit bijou de générosité, de tendresse et d’humour, Nicolas Petisoff s’est prêté au jeu des instantanés.

Chroniques des quais de David Wojna rowicz © Nicolas Petisoff

Quel est votre auteur de théâtre préféré ?
B.M.K (Koltès) sans aucun doute, depuis toujours et à jamais. Enfin, tout dépendra de demain bien sûr. 

Quel auteur aimeriez-vous jouer ? 
Je dirais, Falk Richter, mais j’hésite aussi avec Ronan Chéneau pour avoir le plaisir de dire son texte Nos enfants nous font peur, mais quand même, y’a Rodrigo Garcia pas loin aussi.

 Quel auteur aimeriez- vous monter ? 
P.P.P , ça pourrait vouloir dire Punk Post Punk mais c’est pas un auteur, donc c’est (roulement de tambour) … Pier Paolo Pasolini.

Quel roman rêveriez-vous d’adapter au théâtre ?
Chroniques des quais de David Wojnarowicz, parce que ça sent le vrai.

Avec quel comédien voudriez-vous travailler ? 
Heath Ledger, mais il est mort. Sinon dans les vivants, y’en a pas mal, et si on doit resserrer le choix sur de la tête d’affiche, je dirais que je rêverais de donner la réplique à Vanessa Paradis.

Si vous deviez adapter un boulevard en comédie musicale quelle serait-elle ?
Alors je ne sais pas si c’est d’abord un film ou une pièce. Rien que pour la scène de la majorette dans le parking entre Balasko et Lhermitte, je vote pour Nuit d’ivresse de Josiane Balasko, et je veux qu’elle joue dedans.

Si vous deviez mettre en scène une tragédie, en comédie musicale quelle serait-elle ?
J’hésite entre Phèdre et Antigone, mais j’aurais une furieuse envie d’en pondre une adaptation. Un jour viendra, peut être où j’aurais le courage de m’attaquer à ces monstres magnifiques et intimidant. 

Livres © Nicolas Petisoff

Quel(s) artiste(s) a-ont été pour vous une révélation ?
Cool, une liste, j’adore : Béatrice Dalle, Vanessa Paradis, Chloë Sevigny, Kurt Cobain, Nico, Marina Abramović, James Dean, Bambi, Martial Di Fonzo Bo, Aya Nakamura, Pier Paolo Pasolini, Philippe Grandrieux, Bernard Marie Koltès, Juergen Teller, Roméo Castellucci, Alain Platel, Julia Delanoé, Pina Bausch, Nina Simone, Grace jones, Elli Medeiros, Health Ledger, Vanessa Van Durme, Alexander McQueen, Louise Bourgeois, Virginie Despentes, Malher, River Phoenix, Phia Ménard… et tant d’autres.

Dans les musiques que vous écoutez laquelle vous inspire ou vous fait penser à une pièce de théâtre ou un opéra ?
Quand j’écoute un bon vieux Céline (A new day has come) entre deux Nirvana, je pense toujours à Tous des indiens de Alain Platel. La scène où cet homme androgyne avec un chapeau de cowboy rose pâle sur la tête danse dans la vitrine d’un lavomatique. Sinon en ce moment, c’est Smalltown Boy de Bronsky Beat pour PÉDÉ.E mon prochain spectacle en écriture, un spectacle sur la difficulté d’aimer.

Quel film aimeriez-vous adapter en opéra ou en théâtre musical ?
Boys don’t cry de Kimberly Peirce. Et je ferais en sorte que les boys cry.

Y-a-t-il un romancier que vous verriez bien écrire une pièce, un opéra ?
Richard Morgiève, il a déjà écrit pour le théâtre, j’adore ce mec, j’aime ce qu’il écrit et je l’aime lui aussi, j’adore ce mec.

Y-a-t-il un personnage de fiction que vous rêveriez de mettre en scène ?
Tellement, peut on dire qu’une Drag est un personnage de fiction ? Si oui, j’aurais adoré bosser avec Divine dans les années 80.

Y-a-t-il un personnage historique que vous rêveriez de mettre en scène ?
Elizabeth II, en Lady Macbeth dans une adaptation très « God save the Queen » à la Sex Pistols.

Parpaing de Nicolas Petisoff © Pierre Bellec

Quelle salle a votre préférence ?
Une salle pleine de public sans masque, je me fiche de où. Une salle dans laquelle les générations se mélangent, je me fiche de où. Une salle à l’image de la diversité qui constitue notre pays, je me fiche de où.

Quel seraient vos partenaires idéaux ?
Rocco Siffreddi, Tim Kruger, Colby Keller, Marcel Schlutt … oups !  Fallait parler théâtre ? 

Y-a-t-il des pièces que vous avez toujours refusé de monter ?
L’adaptation en comédie musicale de Oui-Oui, j’ai peur de ne pas en saisir l’essence.

La pièce que vous auriez aimé voir, avec qui aux commandes et qui sur scène ?
L’étang de Gisèle Vienne avec Adèle Haenel. Pas vu à cause de ce PUTAIN DE COVID DE MERDE !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Parpaing de Nicolas Petisoff
Festival Art & Déchirure
CDN de Rouen-Normandie

Crédit photos © Nicolas Petisoff

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut