Emmanuelle Rigaud © Emmanuelle Rigaud

Les instantanés d’Emmanuelle Rigaud

Metteuse en scène, danseuse et chorégraphe, Emmanuelle Rigaud est la fondatrice de la compagnie Les Alouettes. Alors qu’elle aurait dû présenter au Vent se lève sa dernière création, A Corps retrouvé, né de sa rencontre avec l’autrice de théâtre Penda Diouf à la Maison des Femmes de Saint-Denis où elles interviennent en accompagnant ses femmes lors d’ateliers, elle a accepté de répondre aux instantanés.

une cocotte en papier offerte par une femme détenue lors d'un atelier de danse et de parole dansée à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. © Emmanuelle Rigaud

Quel est votre auteur préféré ?
C’est une autrice, Penda Diouf, celle dont je travaille le texte en ce moment, À corps retrouvé.

Quel auteur aimeriez-vous jouer ?
Denis Lachaud qui a écrit un texte magnifique que je lui ai commandé, Pendant ce temps, et que je n’ai pas encore joué.

Quel roman rêveriez-vous de voir adapté au théâtre ?
Aucun, il y a tellement d’auteurs et d’autrices qui écrivent magnifiquement pour le théâtre et qui ne sont pas joués.

Avec quel metteur en scène voudriez-vous travailler ?
Roméo Castelluci

Si vous deviez jouer dans une tragédie quelle serait-elle ?
Andromaque, le rôle d’Hermione, ou Marthe dans L’échange de Claudel. Ce sont mes premières passions d’adolescente découvrant le théâtre, j’en suis certainement très loin aujourd’hui mais pour la beauté de la poésie et pour l’attachement à mon rêve d’adolescente aussi.

Si vous deviez jouer dans boulevard quel serait-il ?
Honnêtement je n’en connais pas assez pour vous répondre. Ce serait peut-être une vieille sitcom, par exemple « Une nounou d’enfer ».

Quel artiste a été pour vous une révélation ?
Antoine Vitez. J’ai vu le Soulier de Satin à 16 ans, j’aimais déjà le théâtre mais après avoir vu ce spectacle il n’y avait plus rien d’autre.
Pour la danse c’est Samia Gamal, la star des films égyptiens des années 40 et 50.

Dans les musiques que vous écoutez laquelle vous inspire ou vous fait penser à un ballet ou a une pièce de théâtre ?
Des improvisations d’instruments seuls, en musique orientale on appelle cela des taqsim : le oud (luth oriental), le nay (flûte orientale), l’arghoul qui est un instrument égyptien en voie de disparition. 

Quel film aimeriez-vous voir adapter en pièce de théâtre ?
Je pense que le théâtre, et la scène en général, demande une écriture faite pour elle, je ne suis pas très intéressée par les adaptations.

Programme original du soulier de Satin de Claudel, monté par Vitez et présenté au Théâtre de Chaillot. © Emmanuelle Rigaud

Y-a-t-il un personnage de fiction que vous rêveriez d’incarner ?
Lilith.

Y-a-t-il un personnage historique que vous rêveriez d’interpréter ?
La reine Nan Hagbey, la première amazone du Dahomey.

Quelle salle a votre préférence ?
Des salles de 200 places maximum avec un beau plateau mais où l’interprète n’est pas coupé du public. 

Quel serait votre partenaire idéal ?
Les femmes avec qui je partage la danse à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis et celles aussi de la maison des femmes de Saint-Denis. Ce sont mes partenaires idéales, danser, créer des spectacles avec elles, ce sont des moments inoubliables.

Quel personnage de l’autre sexe aimeriez-vous incarner ?
L’ange du Soulier de Satin de Claudel. Ah mais au fait les anges ?… 

Y-a-t-il des rôles que vous avez toujours refusé de faire ?
J’aurais bien aimé avoir à refuser des rôles. Mais j’ai évité d’être dans la situation d’attendre qu’on me propose un rôle en passant à la mise en scène et en collaborant avec des auteurs et des autrices. 

Le ballet ou la pièce chorégraphique que vous auriez aimé voir et avec qui aux commandes et sur scène ?
Dresse-le pour moi de la chorégraphe Nancy Naous qui devait être présenté au Regard du Cygne et annulé à cause de la crise sanitaire.

Olivier Fregaville-Gratian d’Amore

A Corps retrouvé de Penda Diouf, mise en scène d’Emmanuelle Rigaud
Le Vent se Lève
181 avenue Jean Jaurès
75019 Paris

Crédit photos © Emmanuelle Rigaud

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut