Concrerto d'Aina Alegre et David Wampach. Montpellier Danse. L'Opéra-Comédie. © Martin Colombet

La cacophonie dansée du duo Wampach-Alegre

Pour sa deuxième session automnale, Montpellier Danse ouvre avec un spectacle ovniesque et chaotique imaginé par le duo de performeurs Aina Alegre et David Wampach. Hors-normes et vigoureusement burlesque, Concrerto défie tout esthétisme et laisse le spectateur interdit, pantois.

Venu des coulisses, un bruit de tonnerre sort de sa torpeur la salle Molière de l’Opéra-comédie, juste éclairée par la lumière d’un jour gris et pluvieux d’octobre. Puis le cri strident d’un violon se joint à l’étrange tintamarre, à l’insolite vacarme. C’est l’étonnant prologue de ce concerto barré, où rien n’a de sens et où tout s’inscrit dans une sorte de folie furieuse, de rage débridée. 

Des Petits hommes bleus
Concrerto d'Aina Alegre et David Wampach. Montpellier Danse. L'Opéra-Comédie. © Martin Colombet

Coiffés de singuliers couvre-chefs bleus qui cachent leur visage et habillés d’une sorte de tatami de la même couleur enroulé autour de la taille, les quatre hommes orchestres envahissent l’un après l’autre le plateau. Rivalisant de bruit, de mouvements hiératiques, ils sautent, virevoltent, tombent et s’en vont. Va-et-vient incessant, cacophonie infernale, Concrerto est une œuvre bien déconcertante et déroutante. 

Écriture à quatre mains

Loin de toutes règles, de toutes grammaires, le duo Aina Alegre et David Wampach signe un spectacle monstre, sans queue ni tête, qui déraille souvent, enchante parfois. La présence et l’énergie de ce quatuor fougueux sont la grande force de cette performance intrigante, mais ne suffit pas à emporter, à donner à l’ensemble un attrait qui pourrait susciter un plus grand intérêt. 

Bon an mal an, la musique stridente, bruyante et dysharmonique, imaginée par Roman Mercier, a quelque chose de spécial, de surprenant, qui retient, rattrape au vol. Aliénation collective, bordel salvateur, Concrerto dérange, énerve et séduit à la fois. Un bien étrange gloubi-boulga performatif qui n’a pas fini de diviser l’auditoire, certains crierons aux génies d’autres à l’imposture !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Montpellier 

Concrerto d’Aina Alegre et David Wampach
Montpellier danse 40 bis
Salle Molière – L’Opéra-Comédie
11 Boulevard Victor Hugo
34000 Montpellier
Jusqu’au 3 octobre 2020
Durée 1h00

Chorégraphie, lumières et costumes d’Aina Alegre et David Wampach
Composition sonore de Romain Mercier
avec Régis Badel, Hétonque, Romain Mercier et David Wampach
Conseils artistiques de Quim Biguas, Dalila Khatir et Romain Mercier
Régie générale de Guillaume Olmeta

Crédit photos © Martin Colombet

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut