Embrase-toi de Kaori Ito et Théo Touvet. La Scala Paris. © Laurent Philippe

Kaori Ito et Théo Touvet impudiquement Scala

Dans le cadre des minuit-shows de la Scala-Paris, Kaori Ito reprend Embrase-moi, un spectacle créé en 2017 avec son compagnon, l’artiste circassien Théo Touvet. Sorte de journal intime entremêlant récits crus et pas de deux sulfureux, ce duo performatif sensuel autant que sexuel réchauffe les corps et réveille les sens. 

Vêtue d’un short en jean ultra-court et d’un pull rose, Kaori Ito fait son entrée dans la toute nouvelle salle de la Scala-Paris, la Piccola Scala. Dans ce petit espace de jeu, bleu électrique du sol au plafond, aux airs de mini amphi extraterrestre, de confessionnal surréaliste, la danseuse et chorégraphe japonaise est parfaitement à son aise. Tout comme dans ses précédents shows dans ce qui fut un haut lieu de la galanterie et de la pornographie, elle harangue le public, le titille, le met sur la sellette. Après tout, il n’y a aucune raison qu’elle soit la seule à dévoiler sa sexualité, son intimité. 

Deux êtres, deux histoires
Embrase-toi de Kaori Ito et Théo Touvet. La Scala Paris. © Laurent Philippe

Construit en deux parties, l’une contée, l’autre dansée, Embrase-moi est une plongée au cœur du couple formé par Théo Touvet et Kaori Ito. Retraçant leur existence, de leurs premiers émois à leur premier orgasme, de leur premier coup de cœur à leur rencontre, ils égrènent avec humeur et impudeur leurs expériences, leurs coups d’un soir, leurs amourettes éphémères, leurs déceptions, leurs doutes. Acceptant de se mettre à nu, ils répondent sans fard à toutes les questions que se pose l’auditoire et livrent leur part d’ombre. 

Fusion des corps

Après une bonne heure de confessions intimes, d’échanges, il est temps d’entrer dans le vif du sujet, leur histoire d’amour. Face à face, leur cœur s’embrase, leur peau se consume. Entre lui, grand blond musculeux aux yeux bleus, et elle, petit bout de femme brune, tonique, c’est une évidence dès le premier regard. Ils sont faits l’un pour l’autre, se complètent parfaitement. Lui est calme, fiévreux, elle nerveuse, directe. De leurs corps à corps, sensuels, sexuels, de leurs combats passionnés, naît une saine harmonie, une belle osmose. 

Voyeurs émoustillés

Au fil de leur effeuillage, la température monte dans la petite salle. Le spectacle devient gentiment grivois, joliment sexué. Voyeur de ce couple autant unique que banal, le public prend un malin plaisir à les regarder follement, éperdument s’ébattre. Sous nos yeux échauffés par tant de désir, ils s’aiment, se déchirent, s’éloignent et se retrouvent. Bercés par la roue Cyr maniée avec grâce et virtuosité par Théo Touvet dans un espace des plus réduits, les amants épuisés par leur ardente passion s’endorment lovés l’un contre l’autre. 

Une année Kaori

Plus que la performance, c’est leur complicité, leur tendre naïveté qui attrapent et saisissent. Terriblement attachants, ces deux-là n’ont pas fini de nous faire rêver. Ce sympathique et charmant intermède, est un prélude à la riche saison de Kaori Ito, qui est à l’affiche de pas moins de 7 spectacles cette année. Nous retrouverons dans quelques jours la danseuse à Avignon, lors de la Semaine d’arts, pour les premières représentations du Tambour de soie, un nô inspiré de Mishima, puis au Festival du TNB pour sa dernière création de Chers, un spectacle hommage aux disparus qui hantent toujours notre quotidien.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Embrase-moi de Kaori Ito et Théo Touvet
La piccola Scala
La Scala-Paris
13 boulevard de Strasbourg
75010 Paris 
Le 24 novembre 2020 à 18h30 et les 15 et 16 janvier 2021 à 21h30
Durée 1h30 environ

Tournée
Les 7 et 8 janvier 2021 à l’Hexagone, Meylan

Chorégraphie, conception et jeu Kaori Ito et Théo Touvet
Collaboration à la chorégraphie – Gabriel Wong
Régie générale – Adrien Maury

Crédit photos © Laurent Philippe

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut