Kaori Ito, sex and fun à la Scala Paris

Dans le cadre des Minuit Shows de la Scala Paris, la danseuse-chorégraphe japonaise Kaori Ito remonte le fil de sa sexualité avec candeur et impudeur. Un moment singulier entre confessions intimes et exultation du corps à la sincérité désarmante. 

La silhouette est fine, mutine, le sourire désarmant. Kaori Ito, habillée en collégienne, invite les nouveaux arrivants à s’installer, à s’approcher de la scène. Elle le promet, elle ne mord pas. Toutefois, elle se réserve le droit de questionner hommes et femmes sur leur sexualité, leur vie de couple, sur les raisons qui les ont poussés à venir au théâtre à cette heure indue. Certains semblent un peu gênés, murmurent une réponse convenue, d’autres plus hardis, libèrent leur parole coquine, n’hésitent pas à partager leurs expériences

Sensuelle, joueuse, la danseuse chorégraphe manie les mots, les gestes. Elle s’amuse, raconte sa première fois, un ratage dans les règles, son premier job dans un cinéma porno. Elle plaisante sur la pudibonderie japonaise qui veut qu’à l’image les sexes soient cachées. Toutefois, Et c’est toute la contradiction de cette société nipponne où les petites culottes usagées de jeunes filles pré-pubères s’arrachent à prix d’or. 

Apostrophant les uns avec un plaisir indiscret, demandant aux autres de faire semblant de parler japonais ou de pousser de petits râles, elle danse, virevolte, mime un robot sexuel – la grande mode au pays du soleil levant. Enjôleuse, nature, Kaori Ito, accompagnée par le saxophoniste Peter Corser, qui souligne par ses compositions charnelles, chaque ondulation, chaque enchainement de pas, n’en fait qu’à sa tête et enflamme les sens dans la salle surchauffée de la Scala-Paris. 

Mouvements ondulants, gestes précis, l’artiste virtuose s’effeuille avec humour et drôlerie. Timide parfois, elle démontre, si c’était encore nécessaire, toute l’étendue de son talent. Avant de revenir le 30 janvier 2020 avec une nouvelle performance puis le 15 février 2020, avec le spectacle sulfureux Embrase-moi, co-écrit et co-interprété par Théo Touvet, Kaori Ito n’en finit pas d’étonner, de charmer. L’attente va être longue, mais le souvenir de cette soirée chaude de novembre gris, pluvieux n’est pas près de s’effacer. 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Kaoriptease de Kaori Ito
Dans le cadre des minuit Shows
La Scala Paris
10 boulevard de Strasbourg
75010 Paris
Date unique le 22 novembre 2019 
Durée 1h00


Avec Kaori Ito et Peter Corser

Crédit photos © Josefina Perez Miranda

Print Friendly, PDF & Email
Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut