À la manière de…

C’était le 17 mars. Aujourd’hui, mercredi 22 avril, nous y sommes toujours sans savoir précisément pour combien de temps encore. Ce que nous savons, c’est que nous n’oublierons pas. Ce que je sais, c’est que longtemps je me souviendrai…

Je me souviendrai des cartons éparpillés dans l’appartement,
Je me souviendrai de la joie ressentie au cœur de l’angoisse,
Je me souviendrai de Woody Allen, de Charlie Chaplin, de Gene Kelly,
Je me souviendrai des sanglots de Mummy au téléphone,
Je me souviendrai du rire de mon co-confiné,
Je me souviendrai avoir attendu le journal télévisé,
Je me souviendrai de Jean-phi à la guitare dans l’appartement du dessus jouant du Christophe trois semaines avant sa mort,
Je me souviendrai des boules quies en cire,
Je me souviendrai de la postière dépassée mais gentille,

Je me souviendrai du point sanitaire avec mon co-confiné, des tenues pour dehors, des tenues pour dedans, des articles désinfectés à l’eau de javel, des portables nettoyés, des attestations recopiées, triturées, et en fin de compte, heureusement, téléchargées,
Je me souviendrai de Sadia et de sa recette du Palaw Afghan,
Je me souviendrai de cette jeune femme demandant au caissier indien du Franprix de bien vouloir tendre les mains et recevoir son gel hydroalcoolique, Je me souviendrai du caissier essayant de lui faire comprendre qu’il s’était déjà lavé cinq fois les mains ces cinq dernières minutes, au moins, mais que bon, si c’est important pour elle,
Je me souviendrai de mon impatience de retrouver des lieux publics qu’il m’arrivait de trouver pénibles car trop bruyants,
Je me souviendrai de James Cameron et d’Arnold Schwarzenegger,
Je me souviendrai d’un homme jouant le thème de 20th Century Fox avec une flûte enfoncée dans l’anus,
Je me souviendrai de la peur d’être seulement dehors,
Je me souviendrai avoir redouté le journal télévisé,

Je me souviendrai de Jean-phi à la guitare dans l’appartement du dessus jouant du Dalida trente-trois ans après sa mort,
Je me souviendrai de Maryse, de ses listes de course sur des fragments de papiers découpés depuis de vieilles enveloppes usagées, de sa jambe handicapée, de ses messages sur mon répondeur commencés bien avant le bip sonore et dont je n’entendais que le merci final, de ses oranges maltaises et ses quatre pots de Tzatziki par semaine,
Je me souviendrai de l’unique fois où j’ai entendu Sophie et Jean-Phi faire l’amour,
Je me souviendrai des boules quies en silicone,
Je me souviendrai de l’autorisation de marcher mais de l’interdiction de s’arrêter,
Je me souviendrai des appels en vidéo avec Daddy, Mummy, Nicole, Gaëtane, Dominique, Clarisse, Sibylle, Nicolas, Carole, Gilles, Hélène, Aurélien, Julien, Salomé́, Etienne, Simon, Hélène, Georges, Milena, Pierre-Louis, Laura, Anne, Joeffrey, Stéphane, Jérôme, Raphaëline, Alysson, Guillaume, Dominique, Nicolas,
Je me souviendrai de la terreur d’être en retard de trois minutes par rapport à l’heure indiquée sur mon attestation et que l’agent de police que je pourrais croiser en bas de chez moi ne fasse preuve d’aucune indulgence,
Je me souviendrai avoir renoncé au journal télévisé,
Je me souviendrai m’être perdu au Monoprix,

Je me souviendrai des odeur du bœuf bourguignon, du filet mignon, du burger cheddar-oignons,
Je me souviendrai avoir eu envie de danser et avoir dansé,
Je me souviendrai d’Hélène et Aurélien coincés au bout du monde,
Je me souviendrai avoir eu envie de chanter et avoir chanté,
Je me souviendrai des conseils de Pedro Almodovar,
Je me souviendrai avoir eu envie de pleurer au Monoprix,
Je me souviendrai de Monique chantant Alain Souchon dans l’appartement du dessous,
Je me souviendrai m’être fait traiter d’abruti par un homme en colère parce que je faisais la queue devant le primeur bio de la rue du poteau et qu’en plus j’avais voté Hidalgo
Je me souviendrai de Joseph imitant Louis de Funès dans Jo avec l’accent de Michel Galabru,
Je me souviendrai de Jean-Marie Poiré, d’Etienne Chatilliez, de Bertrand Blier,

Je me souviendrai des trous percés, des étagères posées, des livres rangés, par ordre alphabétique,
Je me souviendrai des vidéos de Pierre Palmade, de Muriel Robin, de Zabou Breitman, de Chloé Olivères et de Glenn Close,
Je me souviendrai avoir perdu au rami et ne pas avoir aimé ça,
Je me souviendrai avoir appris que Jean-Phi et Sophie s’appellent en réalité́ Clément et Tania,
Je me souviendrai avoir suspendu mes séances de psy,
Je me souviendrai des conseils de Jérôme Garcin,
Je me souviendrai des journaux de Jane Birkin,
Je me souviendrai avoir gagné au scrabble et ne pas avoir aimé ça,
Je me souviendrai du replay d’Ariane Mnouchkine et de Serge Bagdassarian,
Je me souviendrai des rituels, rituels The Office, rituels pompes abdos, rituels cuisses fessiers, rituels apéro, rituels Wikipédia après chaque film visionné, Je me souviendrai du poissonnier avec Hélène en respectant les gestes barrières,
Je me souviendrai du badminton avec Nicolas en respectant les gestes barrières,

Je me souviendrai du poulet mafé le mardi, puis le jeudi, puis le dimanche,
Je me souviendrai avoir jeté la sauce restante du poulet mafé le lundi suivant,
Je me souviendrai des voix de Wajdi Mouawad sur France Culture et d’Éloïse Auria sur RFI,
Je me souviendrai des pages et des pages et des pages et des pages de Marcel Proust,
Je me souviendrai des plantes à rempoter, des horloges à remonter et des soupes à réchauffer,
Je me souviendrai des conseils d’Hélène Darroze,
Je me souviendrai avoir revu mon psy et lui avoir demandé si j’avais le droit de rentrer chez moi à pieds,
Je me souviendrai avoir reconnu Marina Foïs masquée,
Je me souviendrai de l’atelier gnocchis d’Hélène et de Régis et de nos rires à comparer ça à des minis pénis, voire des pénis
Je me souviendrai n’avoir jamais aussi bien dormi,
Je me souviendrai des podcasts de Laure Adler, de Vincent Josse, de Joëlle Gayot,
Je me souviendrai du roquefort, du camembert, du comté, du morbier,
Je me souviendrai des carottes râpées, des carottes à la vapeur, de la soupe de carottes, du jus de carottes, de l’écrasé de carottes, des carottes natures, Je me souviendrai du Théâtre de la Colline et des lectures au téléphone à 19h pour Philippe, pour Laetitia, pour Isabelle, pour Sylvie, pour Bozena, pour Dricia, pour Thomas, pour Isabelle,

Je me souviendrai des photos inspirées de Nicolas et de son projet futur d’atelier dans une grange rouennaise,
Je me souviendrai de l’annulation des spectacles réservés, du voyage en Louisiane, et de mon rendez-vous chez le dermatologue,
Je me souviendrai que sans les amis au téléphone, je n’aurais pas tenu 

Je me souviendrai que sans les livres, je n’aurai pas tenu, Je me souviendrai que sans les films, je n’aurais pas tenu, Je me souviendrai que sans lui, jamais je n’aurais pu tenir, 

(Liste non-exhaustive…) 

Brice Hillairet, Comédien et metteur en scène

Crédit photos © Liza Miri, © DR, © Marisa Rastellini – Wikimedia Commons et © Georges Biard- Wikimédia Commons

Print Friendly, PDF & Email

3 Comments

  1. je me souviendrais de Mireille Mathieu à 22 ans = et de m’être marié le 24 avril 2015

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut