/

La fable douce-amère de la procréation assistée

Questionnant la féminité, l’importance dans nos sociétés d’être mère pour être accomplie, Charlotte des Georges puise dans sa propre histoire et tire une comédie entre rires et larmes qui touche en plein cœur. Seule sur scène, la comédienne envoûte et donne à son conte d’aujourd’hui tout son miel, tout son sel. 

La fameuse horloge biologique est en marche. Charlotte n’a pas de mec. Son père, sa grand-mère, la bonne et drolatique choupette, ne cessent de lui demander quand pense-t-elle se caser et leur donner une descendance ? Poussée par sa meilleure amie totalement délurée, la sympathique Anouk, elle consulte un médecin miracle spécialiste de la fertilité. Se prenant pour un dieu de la providence, un gourou de la maternité à tout crin, il est prêt à tout pour offrir à chaque femme le bonheur d’être mère. Se moquant des lois, il a recours à toutes les méthodes possibles pour atteindre cette félicité.

De Paris à Barcelone en passant par la Suède, cherchant un géniteur sur catalogue, proposant à son ex de longue date de la rejoindre dans cette aventure, se ruinant au passage, Charlie (virevoltante Charlotte des Georges) met le doigt dans un engrenage infernal, une course folle au bébé. De sa plume enlevée, intelligence, la comédienne décrit par le menu cette quête d’un absolu, ses états d’âme qui passent en moins de deux de l’euphorie à la déprime. Campant tous les rôles, elle saisit son public d’une œillade, d’une attitude, d’une réplique. 

S’emparant de ce sujet brûlant d’actualité, à l’heure où la PMA pour tous attend toujours d’être votée par une assemblée et un gouvernement frileux – il ne faudrait pas se mettre à dos la manif pour tous, la si mal nommée – Charlotte de Georges ne nous épargne rien de ce parcours du combattant, de sa dure réalité. avec beaucoup d’humour un brin sarcastique, la comédienne, par son jeu virtuose et sa présence scénique épatante, nous parle tout simplement d’amour, celui qui fait vibrer les cœurs, qui touche son prochain, qui fait que la vie est plus belle. 

Foncez découvrir cette lumineuse Reine des Abeilles, vous serez séduit, c’est garanti ! 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Avignon


La reine des Abeilles de Charlotte des Georges et N. Hertzberg
Festival Avignon OffThéâtre des Corps Saints
76 place des Corps Saints 84000 Avignon
Du 7 au 30 juillet 2022 à 13h, relâche les 12, 19, 26 juillet
Durée 1h15


Festival d’Avignon le OFF
Théâtre du Collège de la Salle
3, place Pasteur (angle rue puits des allemands)
84000 Avignon
Jusqu’au 28 juillet 2019 à 11H45
Durée 1h15


Mise en scène de M. Guibourt
Avec Charlotte des Georges
Lumière et scénographie de L. Joliot

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.