Ruy Blas ou la folie des moutons noirs … une comédie barrée

Aff_ruy_blas_moutons_noirs_@loeildoliv
Les Moutons noirs revisitent Ruy Blas au Théâtre Notre Dame

Ruy Blas, le drame romantique de Victor Hugo, comme vous ne l’avez jamais vu sur scène, drôle et hilarant. En revisitant et épiçant à leur sauce ce classique de la littérature française, la compagnie des Moutons Noirs s’inscrit dans la droite ligne de Gérard Oury et de sa génialissime Folie des Grandeurs. Les terribles troublions du théâtre signent une comédie enlevée, moderne et pleine de fantaisie. Conquis par l’ingénieuse et inventive mise en scène, ainsi que par l’étonnante et amusante présence scénique des huit artistes, on sort reboosté, heureux, le cœur léger de cette Comedia del Arte contemporaine. Bravo !…

L’argument : Le chef-d’œuvre de Victor Hugo revisité par Les Moutons Noirs.
Ruy Blas, un simple valet, est utilisé par son maître Don Salluste, un Grand d’Espagne déchu de ses titres, pour se venger de la Reine d’Espagne.
Intrigues, pouvoir, vengeance, amour impossible, tous les éléments du drame romantique sont présents.
Les Moutons Noirs vous racontent l’histoire de ce « ver de terre amoureux d’une étoile » avec fantaisie, humour et panache.

Ruy_Blas_Moutons_Noirs_©Editions_austreales_12_@loeildoliv
Don Sallustre incarné par le fabuleux Mathieu Alexandre © Editions Austréales

La critique : Embarqués à corps défendus dans l’aride Espagne de la fin du XVIIe siècle, les spectateurs sont harangués par un homme replet au visage inquiet (fabuleux Roland Bruit). L’affaire est d’importance. Don Salluste (excellent Mathieu Alexandre), collecteur d’impôts, et son valet sont attendus. Ils viennent récupérer l’argent que de pauvres villageois doivent à la couronne. L’homme n’est pas aimable. Il fait peur. Irascible, déterminé, seul le son trébuchant de l’or est pour lui un plaisir, une douce musique. Plus il en amasse, plus il est heureux. Comme il se doit, son entrée doit se faire sous les applaudissements et les hourras de la foule. Commence ainsi l’histoire de ce grand d’Espagne, de sa chute et de sa vengeance.

Confondu par la Reine pour avoir couché avec une de ses suivantes, Don Sallustre est prié de rendre ses titres et sa fortune. Furieux, il n’aura de cesse d’assouvir sa vengeance et de perdre cette femme. Tous les moyens sont bons. D’un machiavélisme froid et sournois, il charge son valet, secrètement amoureux de celle-ci, de la séduire… De cette résolution implacable découlera la suite de l’histoire…

Ruy_blas_Moutons_Noirs_©Editions_austreales_3_@loeildoliv
La reine (Charmante Paola Secret) délaissée par son mari (fabuleux Roland Bruit), qui lui préfère la chasse ©éditions Austréales

Évidemment, comment ne pas reconnaître, ici, la Folie des grandeurs de Gérard Oury. D’ailleurs, les Moutons Noirs ne s’en cachent pas; ils se sont inspirés du comique instillé par Louis de Funés, Yves Montand et Alice Sapritch pour écrire leur propre version de Ruy Blas. Il en ressort une farce à l’italienne hilarante, où romantisme rime avec fantaisie et pantomime.

L’habile mise en scène d’Axel Dhrey fascine. Le moindre bout de bois est à la fois, un lit, une table, un trône. C’est étonnant. Son imagination est sans limite. Ces trouvailles en matière de décor surprenne et fascine. Dans cet étonnant espace, nos joyeux drilles, 5 comédiens et 3 musiciens-chanteurs, s’amusent à en perdre haleine. Débordant d’énergie, sautant, dansant, courant, virevoltant, ils passent avec aisance d’un rôle à l’autre, d’un instrument à l’autre. Tous prodigieux, ils s’offrent au public avec facilité et générosité. Les mimiques de Mathieu Alexandre et de Roland Bruit ont ce truc en plus qui charme et réjouit.

Ruy_Blas_Moutons_Noirs_©Editions_austreales_14_@loeildoliv
La compagnie des Moutons noirs s’amusent avec malice à dépoussiérer le texte de Victor Hugo © Editions Austreales

Séduit par cette comédie burlesque et hilarante, on est presque déçu que le texte de Victor Hugo vienne de temps à autre, rarement heureusement, plomber cette belle rythmique et cette  joyeuse atmosphère.

Ce désopilant spectacle s’achève sous un tonnerre d’applaudissement amplement mérité. Le public sort heureux, content d’avoir partagé ce moment fort rafraîchissant…

Festival Avignon OFF
Ruy Blas ou la Folie des Moutons Noirs
Théâtre de Notre Dame – Salle rouge
13 à 17 rue du Collège d’Annecy
84000 Avignon
jusqu’au 26 juillet 2015
Tous les jours à 14h20
durée 1h35

d’après l’oeuvre de Victor Hugo
adaptation et mise en scène d’Axel Drhey
création lumières d’Alice Gill-Kahn
décors de Stefano Perroco
costumes d’Emmanuelle Bredoux
masques de Yannick Laubin
chorégraphie d’Iris Mirnemazi
création musicale de Patrick Boukobza
avec Mathieu Alexandre, Rolant Bruit, Julien Jacob, Bertrand Saunier, Paola Secret, Camille Demoures, Jonathan Jolin, Dario Mandracchia

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Sacré Candide !

Arnaud Meunier donne vie à Candide à la comédie de Saint-Etienne.
Go to Top