Ordinary people, le vide bruyant d’Avignon

Que retenir du spectacle de Jana Svobodová  et Wen Hui ? Des anecdotes de vie sous-exploitées et une bande-son très douloureuse pour nos oreilles. Et entre les deux, des effets de style mitigés.

Au début, on penche pour une caricature du spectacle vivant prétentieux. Les comédiens souriants apparaissent fort sympathiques et semblent apporter un vent frais à la programmation de cette 73ème édition du Festival d’Avignon. Et puis, en un coup de guitare électrique qui perce nos tympans – sono beaucoup trop forte – , on a peur de comprendre que la caricature n’en est peut-être pas une… On nous a vendu Ordinary People, comme un écrin révolté de témoignages des petites gens.

Ce kaléidoscope de récits personnels devaient faire écho à la grande Histoire, surtout celles de la Chine et de la République tchèque, mais quel dommage qu’aucune cohérence vienne construire un scénario fluide, palpable. Les témoignages se réduisent à trois phrases à l’écriture simple, une narration privée de sentiments, soutenus par des jeux inégaux et une mises en scène qui n’arrive pas à faire le lien entre les différents tableaux. Pour relever la fadeur de ces confessions – traumatisantes certes, mais faiblement mises en avant – Jana Svobodová et Wen Hui ont parié sur la projection vidéo, venant illustrer le propos. Le sur-lignage des idées en est forcé.

Toutefois, il y a de l’astuce pour certaines histoires, comme ces bandes noires apparaissant sur la bouche d’un comédien pour symboliser la censure. On sauve aussi cette chorégraphie sur une barrière métallique. Ajoutez à ces tableaux des arrachées musicales et quelques pas lassants. Le n’importe quoi explose à la fin de cette longue performance : tous les comédiens se lâchent ensemble en chantant et en dansant. Sans forcément penser à faire plaisir au spectateur.

Marie Gicquel – envoyée spéciale à Avignon


Ordinary People, de Jana Svobodová et Wen Hui. Jusqu’au 23 Juillet au au Festival D’Avignon.
Théâtre Benoit-XII
12 rue des Teinturiers
84000 Avignon

Avec Jan Burian, Li Yuyao, Jaroslav Hrdlicka, Wen Hui, Pavel Kotlík, Wen Luyuan, Philipp Schenker, Vladimír Tuma, Pan XiaonanMise en scène Jana Svobodová, Wen Hui Musique Jan Burian
Lumière Pavel Kotlík Vidéo Jaroslav Hrdlicka

crédit photos © Christophe Raynaud de Lage

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Go to Top