L’ombre de Cunningham plane sur Montpellier Danse

Pour célébrer le centenaire de la naissance de Merce Cunninghmam, le festival Montpellier Danse, sous l’impulsion de son directeur Jean-Paul Montanari, met toute sa programmation au diapason. Invitant des artistes qui ont travaillé avec lui, qui ont été nourris à son écriture ou qui s’inspirent de son langage, il redonne vie à l’œuvre du célèbre chorégraphe américain et invite à plonger dans son intimité. 

Le soleil brille haut dans le ciel de Montpellier. La chaleur est écrasante, l’air rare. Pourtant, une frénésie, un vent galvanisant semble souffler dans les rues étroites de la vieille ville, entraînant une poignée de danseuses amatrices dans les pas très codés d’une écriture chorégraphique, qui rappellent ceux imaginés par un grand homme quelques décennies plutôt. 

Après avoir traversé l’océan atlantique, où il a vécu, fondé sa compagnie, revenu d’entre les morts, l’esprit de Merce Cunningham a posé pour quelques jours ses valises à deux pas de l’Agora, du musée Fabre, de la Comédie. Mort en 2009 à New York, le chorégraphe a laissé son empreinte singulière sur la danse contemporaine. Reflet d’une époque, d’un art de la discipline, le point d’ancrage de tout un courant chorégraphique, sa patte faite de postures hiératiques, de bras et jambes tendus à l’extrême, de mouvements dissonants, souligne la haute technicité, la parfaite maîtrise du corps des danseurs. 

Pas de place à l’improvisation, tout est réglé, parfaitement écrit. Pourtant c’est avec une rigueur tout espiègle que Merce Cunningham crée. Muni de dés, il laisse le hasard décider des enchaînements. C’est ce que raconte avec une tendresse toute particulière, Trevor Carlson, dans Not a moment to soon. Dans ce très touchant seul-en-scène, le compagnon de route des dernières années et producteur du chorégraphe, se laisse aller à quelques confidences. Porté par la musique de Jaume Manresa, les photos de Mark Seliger, ainsi que les vidéos intimes filmés par Cunningham, il esquisse un portrait touchant, troublant du chorégraphe. Rugueux, dur, impressionnant autant qu’à l’écoute, l’homme déjà malade, emprisonné dans son fauteuil roulant, s’amuse avec son chat, suit sa troupe en tournée et se laisse emporter par les derniers feux d’une vie bien remplie. 

Estimant avec son compagnon, le compositeur John Cage, que musique, scénographie, costumes et chorégraphies doivent être travaillés de façon indépendante, chacun de son côté laisse libre court à son idée, avant de tout assembler. L’effet est unique, singulier, souvent déroutant. Il suffit de regarder les deux ballets Summerspace (1958) et Exchange (1978), créés à vingt ans d’intervalle, pour s’en convaincre. Donnés par les talentueux danseurs du ballet de Lyon, ces deux pièces chorégraphiques, l’une toute en couleur, l’autre en dégradé de gris, en sont les plus parfaits exemples. Si certains regretteront la froideur de l’ensemble, d’autres se laisseront emporter par la perfection de l’œuvre, son écriture formelle. Rien ne dépasse, tout est millimétré, parfaitement exécuté. 

Il en en est de même pour Chance Space & Time d’Ashley Chen. Ancien danseur de la Compagnie Merce Cunningham, il livre un ballet sur le chaos, sur le monde d’aujourd’hui, très librement inspiré du travail de son mentor. L’émotion affleure mais jamais n’emporte le mouvement qui reste maître. 

Pour les plus curieux, des films, des ateliers de danse et des conférences ont égrené la journée permettant de plonger au plus près de la créativité, de l’œuvre du chorégraphe américain. Un voyage autant intérieur qu’historique, un hommage fort autant que passionnant.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé Spécial à Montpellier 


Un jour avc Merce C.
Festival Montpellier Danse 


Not a moment to soon de Ferran Carvajal avec Trevor Carlson
Du 25 Au 26 juin 2019 à la Comédie-Opéra
11 Boulevard Victor Hugo
34000 Montpellier Thorus Arts
Durée : 1h15
avec Trevor Carlson
Dramaturgie d’Albert Tola
Scénario de Trevor Carlson, Ferran Carvajal & Albert Tola
Vidéo de Miquel Ángel Raió
Décor de Max Glaenzel 
Musique de Jaume Manresa 
Lumières de Maria Domènech
Costumes d’Alejandro Andújar 
Artiste visuel Casey Curran
Coach pour les mouvements Joan Palau
Documentaliste Elisabet Prandi 
Photographe de Merce Cunningham, Mark Seliger
Régisseur spectacle Álvaro Bartolomé /
Directeur technique et lumières Adrià Pinar 
Technicien vidéo Tomeu Fiol
Assistant constructeur Cris Euien

Restitution publique de l’atelier DanceForms
Atelier ouvert à tous, avec Trevor Carlson, ancien assistant de Merce Cunningham
Kiosque Bosc
Esplanade Charles de Gaulle
34000 Montpellier
Mercredi 26 juin de 11h45 à 12h

Summerspace / Exchange de Merce Cunningham
Ballet de Lyon direction Yorgos Loukos
Le Corum -Opéra Berlioz
Place Charles De Gaulle
34000 Montpellier
Les 26 et 27 juin 2019
Durée 1h15

Summerspace (1958)
Pièce pour 6 danseurs : Kristina Bentz, Julia Carnicer, Tyler Galster, Coralie Levieux, Elsa Monguillot de Mirman, Raúl Serrano Núňez
Chorégraphie de Merce Cunningham
Musique de Morton Feldman, Ixion
Décor, costumes de Robert Rauschenberg
Lumières d’Aaron Copp
Répétition : Pierre Advokatoff, Jocelyne Mocogni
Pianistes : Futaba Oki et Agnès Melchoir

Exchange (1978)
Pièce pour 15 danseurs : Jacqueline Bâby, Kristina Bentz, Julia Carnicer, Dorothée Delabie, Adrien Delépine, Alvaro Dule, Aurélie Gaillard, Coralie Levieux, Albert Nikolli, Chiara Paperini, Samuel Pereira, Lore Pryszo, Leoannis Pupo-Guillen, Roylan Ramos, Paul Vezin
Chorégraphie de Merce Cunningham
Musique de David Tudor, Weatherings
Design sonore de Phil Edelstein, Jean-Pierre Barbier
Costumes, décor, lumières d’après les dessins originaux de Jasper Johns
Répétition : Patricia Lent

Chance, space & time d’Ashley Chen
KASHYL
Agora – studio Bagouet
17 rue des Ursulines
34000 Montpellier
Jusqu’au 26 juin 2019
Durée 1h

Conception, chorégraphie d’Ashley Chen
avec Ashley Chen, Philip Connaughton, Cheryl Therrien
Direction musicale de Pierre Le Bourgeois
Création lumières d’Eric Wurtz
Création costumes de Catherine Garnier

Crédit photos © Michel Cavalca /

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut