Les sacrées footballeuses de Pauline Bureau

Après l’affaire Médiator et le procès de Bobigny, la talentueuse Pauline Bureau s’essaie avec brio à la comédie féministe. Relatant l’histoire de la première équipe de France féminine de football, elle signe une pièce terriblement drôle et humaine, une ode à la vie, une tribune douce contre le sexisme. 

A Reims en 1968, Paul Tabard (Nicolas Chupin) est en charge de la kermesse annuelle du stade local. Il cherche comme chaque année, une idée originale pour divertir ses concitoyens. D’une discussion à brûle-pourpoint, nait l’idée de créer une équipe féminine de Football. Ce qui ne devait être qu’une simple attraction, se transforme en véritable phénomène. De leur place dans les gradins à la coupe du monde, il n’y a finalement qu’un pas, que nos joueuses vont mettre dix ans à franchir.

Des gradins au terrain

Elles sont ouvrières, femmes au foyer, gardienne de stade ou jeunes filles en manque d’action. Toutes veulent s’amuser, s’oxygéner, sortir d’un quotidien morose. Pour la plupart, le foot leur est étranger, mais elles ont la niaque, l’envie de faire quelque chose par elles-mêmes. Soutenues par un coach, droit dans ses crampons, qui se démène comme un beau diable pour les entraîner, les amener vers le saint-graal du ballon rond, elles vont se mettre à rêver, à croire que tout est possible, même dans un monde particulièrement machiste et sexiste. Bien sûr, tout n’est pas rose. Le chemin vers la victoire est pavé de doutes, de chausse-trappes. Mais ensemble, elles vont se motiver, se dépasser. Chacune à leur manière vont puiser dans la force du collectif pour s’émanciper. 

Des femmes et un ballon

L’histoire, pourtant incroyable de cette première équipe de France féminine, est assez mal connue du grand public. D’autant que le monde du sport, malgré quelques évolutions, et tout particulièrement celui du foot, reste un bastion du machisme. Il n’en fallait pas plus pour séduire Pauline Bureau. Plume vive, percutante, l’auteure et metteuse en scène, dont on a pu apprécier le sens des mots, du texte dans ses créations précédentes, Mon CœurDormir cent ans et Hors la lois’empare avec fougue de ce sujet. Allant à la rencontre de ces pionnières du ballon rond, elle a su s’approprier leurs récits pour conter une épopée drôle autant que trépidante. Évitant la caricature, elle prône une révolution en douceur et utilise l’humour comme arme de pointe. 

Un combat gagnant

S’appuyant sur la scénographie à deux étages d’Emmanuelle RoyPauline Bureau met en parallèle le combat des femmes dans la société et celui des joueuses sur le terrain. Des ouvrières en grève pour un salaire plus décent aux footballeuses en manque de reconnaissance, elle distille ingénieusement les messages féministes sans pour autant en faire le sujet de sa pièce. Et c’est bien là toute la subtilité du propos. Malgré un petit souci de temporalité – on se perd dans les méandres des années, des évènements – , l’artiste réussit le tour de force de parler dans un même spectacle de ballon rond, d’émancipation et d’homosexualité tout en captivant petits et grands, hommes et femmes, habitués des stades, sportifs du dimanche et rétifs à toute activité physique. 

Des comédiens vibrants

Ciselant les portraits de ces femmes, de ces hommes qui ont permis à la France de remporter en 1978 la coupe du monde du football féminin, Pauline Bureau gagne brillamment son match grâce à un super travail d’équipe. Porté par des comédiennes et de comédiens hors pair – désopilant Yann Burlot, tonitruante Rébecca Finet, admirable Sonia Floire, détonante Camille Garcia, extraordinaire Marie Nicolle, épatant Nicolas Chupin, lumineuse Louise Orry-Diquéro, remarquable Anthony Roullier, innénable Catherine Vinatier – , Féminines met à mal les idées reçues et les préjugés. Le trophée de la victoire tant désiré est à portée de mains !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Dunkerque


Féminines de Pauline Bureau
Création à la Comédie de Caen le 5 novembre 2019
Le bateau Feu – scène nationale de Dunkerque 
Place du Général de Gaulle
59140 Dunkerque
Jusqu’au 5 février 2020
Durée 2h05 environ 

Tournée 
Le 8 février 2020 à La Nouvelle Scène de la Somme – Nesle (80)
Les 10 et 11 mars 2020 au Théâtre – Scène nationale d’Angoulême (16)
Les 18 et 19 mars 2020 à La Filature – Scène nationale de Mulhouse 68)
Les 24 et 25 mars 2020 au Théâtre Firmin-Gémier La Piscine – Chatenay-Malabry (92)
Le 31 mars au Nest – Centre dramatique national de Thionville (57)

Mise en scène de Pauline Bureau assistée de Léa Fouillet
Avec Yann Burlot, Rébecca Finet, Nicolas Chupin, Sonia Floire, Léa Fouillet, Camille Garcia, Marie Nicolle, Louise Orry-Diquéro, Anthony Roullier, Catherine Vinatier
Scénographie d’Emmanuelle Roy 
Costumes et accessoires d’alice Touvet 
Composition musicale et sonore de Vincent Hulot 
Vidéo de Nathalie Cabrol 
Lumière de Sébastien Böhm 
Dramaturgie de Benoîte Bureau 
Maquillage et coiffure de Catherine Saint-Sever 

Crédit photos © Pierre Grosbois

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut