Ellar Coltrane à différents âges ( Matt Lankes © IFC Productions)

Boyhood ou le quotidien sublimé

La justesse du propos et la simplicité des images sont les atouts de ce long métrage. En un mot… c’est magistral.

Affiche de Boyhood ©IFC Productions

Auréolé de l’Ours d’Argent du festival de Berlin, ce long métrage fleuve (durée : 2h42) dépeint sur 12 ans le quotidien ordinaire d’une famille américaine. Axé sur l’histoire du jeune garçon, cette chronique se construit année après année et nous plonge dans son adolescence et dans son rapport aux autres. C’est la première fois que le septième art avec douceur et finesse permet de faire pleinement ressentir au spectateur les émotions suscitées par le temps qui passe, qui fuit et qui s’égrène… La magie de ce beau film demeure aussi dans la simplicité de sa réalisation.

Sans fioriture et avec sensibilité, Richard Linklater signe un long métrage unique tant par sa conception que par son approche de l’être humain. Toute à la fois touchante, émouvante, dure, violente et mélancolique, cette comédie dramatique charme et séduit en sublimant les petits riens de la vie. Bien que fictive, la famille du jeune Mason, à l’instar de n’importe quelle autre famille du monde entier, est confrontée à des choix qui s’avéreront judicieux ou effroyables. Filmées sans jugement, ces décisions vont au fil du temps faire partie du parcours initiatique de notre jeune héros vers l’âge adulte.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Réalisé par Richard Linklater
Avec Ellar Coltrane, Patricia Arquette et Ethan Hawke

Crédit photos ©IFC Productions

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut