Les romanesques d’Edmond Rostand. Sandrine Molaro, Alexandre Bierry. Mise en scène de Marion Bierry. Théâtre du Ranelagh. © Ben Dumas

Marion Bierry se frotte avec malice au jeune Rostand

Marion Bierry a eu du nez en ressortant une des premières pièces d’Edmond Rostand, Les Romanesques. Créée au théâtre du Girasole dans le Off à Avignon en 2019, ce petit bijou s’installe dans ce bel écrin néo-renaissance qu’est le Ranelagh.

C’est avec cette pièce qu’Edmond Rostand, père du si célèbre Cyrano de Bergerac, obtint son premier succès. Et pas dans n’importe quel théâtre, c’était à la Comédie-Française en 1894. Cette œuvre de jeunesse porte en elle quelques maladresses, mais laisse déjà entrevoir le talent fou de l’auteur, sa fougue romantique. S’inspirant de ses ainés, Musset, Marivaux, voire Molière, il crée une œuvre originale, où son l’esprit pétillant et brillant en devenir fourbit ses premières armes.

Amours contrariées
Les romanesques d’Edmond Rostand. Sandrine Molaro, Alexandre Bierry. Mise en scène de Marion Bierry. Théâtre du Ranelagh. © Ben Dumas

De nos jours, on dirait de Sylvette et Percinet qu’ils ont trop regardé de soap-opéra à la télévision et qu’ils confondent la fiction et la réalité. Pour ces deux jeunes gens, il ne peut y avoir d’amour que s’il est contrarié. Leur modèle est Roméo et Juliette de Shakespeare. Ils lisent trop de contes, de fables. À dire vrai, ils sont terriblement et incorrigiblement romantiques. Voisins, appartenant chacun à des familles qui se détestent et se jalousent? , ils peuvent se prendre à loisir pour des Capulet, des Montaigu, s’aimer à la folie chacun d’un côté du mur qui sépare leur domaine. On ne déflorera pas plus l’histoire parce qu’elle est inénarrable et que l’on va de surprise en surprise. On va notamment découvrir que les pères ne sont pas si ennemis que ça et que pour marier leurs enfants un peu trop romanesques, ils vont devoir avoir recours à bien des subterfuges.

Du bel et charmant ouvrage 

À ce jeu du théâtre dans le théâtre, Marion Bierry est à son aise. Sa mise en scène déborde d’imagination et d’ingéniosité. Elle se joue de ce mur  sur lequel les tourtereaux s’accrochent, et qui prend sur scène toute la place qu’il mérite. Elle s’amuse avec les amoureux, nous offrant des couleurs  dignes  d’un Watteau. Ils vont le gagner leur Voyage pour Cythère ! Elle mène cette comédie des sentiments dans un rythme effréné et joyeux. Elle nous a régalés tout au long du spectacle. Et  quelle belle direction d’acteurs !

Des comédiens hauts en couleur 
Les romanesques d’Edmond Rostand. Serge Noël. Mise en scène de Marion Bierry. Théâtre du Ranelagh. © Ben Dumas

Alexandre Bierry, enfants de la balle dont son grand-père Etienne doit être fier de là-haut, ne cesse de nous surprendre à chacune de ses apparitions. Il est épatant dans le personnage du romantique Percinet. Sylvette est incarnée par Sandrine Molaro. Je le clame haut et fort, je suis totalement fan de cette comédienne au jeu si délicat. Elle est douée avec les ruptures, sachant toujours montrer que derrière le comique se cache de l’émotion. Serge Noël et Thierry Ragueneau (et oui comme le personnage de Cyrano !) sont excellents en paternel roublard et dépassé. Tel un Matamore, Gilles-Vincent Kapps est irrésistible en comédien cabochard et malicieux. Clairement, ils nous ont transportés . 

Marie-Céline Nivière

Les romanesques d’Edmond Rostand. Sandrine Molaro, Alexandre Bierry. Mise en scène de Marion Bierry. Théâtre du Ranelagh. © Ben Dumas

Les Romanesques d’Edmond Rostand
Théâtre du Ranelagh
5 rue des Vignes
75016 Paris
Jusqu’au 1er janvier 2021
Du 18 octobre au 29 novembre 2020 – représentation uniquement le dimanche à 17h
à partir du 2 décembre – du mercredi au samedi à 21h et dimanche à 17h
Durée 1h25

Adaptation et mise en scène de Marion Bierry
Avec Sandrine Molaro, Alexandre Bierry, Gilles-Vincent Kapps, Serge Noël et Thierry Ragueneau
Scénographie de Nicolas Sire 
Costumes de Marion Bierry
Lumières de Pascal Noël

Crédit photos © Ben Dumas

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut