Passages de Noé Soulier. Indispensable ! Atelier de Paris. Monuments en mouvement. la Conciergerie. Patrick Berger – Atelier de Paris / CDCN

Les corps combatifs de Noé Soulier à la Conciergerie

Dans le cadre du projet Monuments en mouvement et du festival Indispensable ! de l’Atelier de Paris, les danseurs de Noé Soulier se jettent à corps perdu dans un jeu d’apparitions et disparitions. Investissant la Conciergerie de Paris, ils redonnent vie à ce lieu chargé d’histoire. 

Rénovée en 2017, La conciergerie offre un tout nouveau visage à ses visiteurs. Parcours muséal entièrement repensé, revenant notamment sur l’histoire millénaire du lieu – siège du pouvoir sous Hugues Capet – et sur sa place centrale d’antichambre de la mort pendant la Révolution française, elle montre ainsi ses deux visages, l’un majestueux, l’autre beaucoup plus sombre. S’inspirant de tout ce qui fait l’identité du plus ancien bâtiment du Palais de la Cité, Noé Soulier signe une performance tellurique entre ombre et lumière. 

Joutes urbaines 
Passages de Noé Soulier. Indispensable ! Atelier de Paris. Monuments en mouvement. la Conciergerie. Patrick Berger – Atelier de Paris / CDCN

Plongée dans la pénombre, la salle des gens d’armes de la Conciergerie, véritable forêt de piliers en pierres blanches, soutenant la magnifique voûte gothique, a des allures de scènes fantomatiques. Dans un silence religieux, les danseurs prennent possession de l’espace. Ils courent, sautent, virevoltent. Leurs corps se cherchent, se jaugent, se mesurent. Puisant dans la grammaire urbaine, qu’il épure, nettoie de tous ses artifices, le tout nouveau directeur du CNDC d’Angers esquisse des gestes bruts, empêchés. Il en décortique les moindres mouvements pour mieux en extraire l’essence primitive. Transformant ses interprètes en combattants, il donne au lieu des airs de ring. 

Danse minérale

Placés entre les piliers, les spectateurs ne peuvent avoir une vision globale de la scène. Noé Soulier joue de ce quadrillage imposé par l’architecture du lieu, démultipliant son œuvre à l’infini. Chaque regard est différent, chaque sensation est unique. Quand certains ne voient que des ombres projetées au sol, d’autres observent l’artiste se mouvoir, se débattre, se projeter vers un inconnu parfaitement maîtrisé. C’est d’ailleurs la grande force de ce spectacle, une technique au cordeau, une écriture précise, ciselée, presque trop sèche. Ici, pas de rondeur, pas de délié, juste le geste dans ce qu’il a de plus simple, de plus radical. 

Passages de Noé Soulier. Indispensable ! Atelier de Paris. Monuments en mouvement. la Conciergerie. Patrick Berger – Atelier de Paris / CDCN

Porté par six jeunes danseurs – Stéphanie Amurao, Lucas Bassereau, Meleat Fredriksson, Yumiko Funaya, Nangaline Gomis et Nans Pierson – , Passages de Noé Soulié s’apparente à un rite où les fantômes du passé viennent se mesurer aux spectres d’aujourd’hui.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Passages de Noé Soulier
CNDC d’Angers
dans le cadre d’Indispensable ! de l’Atelier de Paris et Monuments en mouvement du centre des monuments nationaux
La Conciergerie
2 Boulevard du Palais
75001 Paris
Jusqu’au 10 septembre 2020
Durée 45 min

Chorégraphie de Noé Soulier
Avec Stéphanie Amurao, Lucas Bassereau, Meleat Fredriksson, Yumiko Funaya, Nangaline Gomis et Nans Pierson
Lumière de Victor Burel

Crédit photos © Patrick Berger – Atelier de Paris / CDCN

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut