Vinavi De Rodrigue Norman. mise en scène Olivier Letellier. avec Alexandre Prince. © Christophe Raynaud de Lage

En quête de frère

Dans le cadre de l’été solidaire#1 du Théâtre de la Ville, Olivier Letellier remonte Venavi ou pourquoi ma sœur ne va pas bien de l’auteur togolais Rodrigue Norman. Un récit initiatique entre conte pour enfants et croyances d’ailleurs !

En Afrique, les jumeaux sont des êtres sacrés, des demi-dieux. L’un ne peut aller sans l’autre. Akouété et Akouélé, un frère et une sœur, sont inséparables. Déjà dans le ventre de leur mère, ils chantent, dansent, s’amusent comme des fous, se disputent. Malheureusement peu de temps après leur naissance, le garçon meurt d’une mauvaise fièvre. Refusant d’en parler, les parents décident de cacher cette perte et n’accomplissent pas les rites ancestraux, créer un Venavi, une statue en bois consolative représentant le double décédé. 

L’absence de l’autre
Vinavi De Rodrigue Norman. mise en scène Olivier Letellier. avec Alexandre Prince. © Christophe Raynaud de Lage

A six ans, la jeune fille perturbée par l’absence de ce frère avec lequel elle aime tant se chamailler, s’arrête de grandir, s’enferme dans un troublant mutisme intérieur. En quête de vérité, Akouélé questionne ses parents, cherche son jumeau partout, même au cœur de l’inquiétante et sombre forêt qui borde leur village. Akouété reste sourd à ses appels. Non qu’il ne souhaite pas rassurer sa sœur, mais coincé dans un monde parallèle faute d’avoir pu rejoindre l’au-delà, lié indéfectiblement à sa jumelle, il ne peut que l’observer se débattre, s’enfoncer dans une spirale mortifère. 

Un conte d’enfants

S’inspirant des croyances et des rituels du togo, dont il est originaire, Rodrigue Norman signe un texte vibrant et humain qui aborde l’enfance, les difficultés à se confronter aux mensonges des adultes, le besoin de vérité et la peur de grandir. En s’emparant de ce conte initiatique adapté finement pour la scène par Catherine VerlaguetOlivier Letellier invite à une fable joyeuse, une rencontre avec une autre culture. Si les thèmes sont universaux, la mort, l’absence, la fratrie, l’échec scolaire, il en propose une vision onirique, drôle autant que touchante. 

Une interprétation pétillante

En confiant au jeune Alexandre Prince, le rôle de ce frère trop tôt disparu, créé, il y a dix ans, par Athanase Kabré, le metteur en scène ne s’y pas trompé. Espiègle, il donne au personnage une juvénilité charmante et touchante. N’ayant pour seuls objets de décor que des structures gigognes en bois, il crée tout un monde, allant du village à la forêt, des bancs de l’école à un étal improvisé pour vendre des oranges aux voyageurs assoiffés. Imaginaire stimulé, petits et grands se laissent embarquer dans un voyage immobile vers d’autres contrées, d’autres us et coutumes. 

Un été solidaire

Vinavi De Rodrigue Norman. mise en scène Olivier Letellier. avec Alexandre Prince. © Christophe Raynaud de Lage

Programmé dans le cadre de l’été solidaire du Théâtre de la Ville, voulu par son directeur Emmanuel Demarcy-Mota, Venavi fait partie des cinq pièces permettant à tous de retrouver le chemin du théâtre. Gratuit pour les moins de 14 ans et le personnel soignant, l’ensemble des spectacles qui s’égrèneront tous le mois de juillet sont proposés au tarif unique de 10 euros. Il n’y a pas à hésiter, foncez ! 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Venavi ou pourquoi ma sœur ne va pas bien de Rodrigue Norman 
Création en 2011 pour le théâtre de Sartrouville – Cie Théâtre du Phare
Théâtre de la Ville – théâtre des Abbesses 
31 rue des Abbesses 75018 Paris
Jusqu’au 11 juillet 2020
Durée 45 minutes

Tournée tout l’été dans le cadre du festival L’Île-de-France fête le théâtre avec les Tréteaux de France 

Adaptation de Catherine Verlaguet 
mise en scène d’Olivier Letellier
avec Alexandre Prince
Scénographie Sarah Lefèvre
Création lumière, son et régie générale Sébastien Revel 

Crédit photos © Christophe Raynaud de Lage

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut