Les Inspirés, récit d’une amitié

Nous sommes le collectif Les Inspirés. Six membres qui partagent une aventure humaine et artistique depuis 4 ans.

Notre rencontre a eu lieu en cours d’art dramatique, sous la férule de Jean Laurent Cochet.
Exceptée Raphaëlle Cambray, notre metteuse en scène, nous avions tous un autre métier avant de devenir comédiens. Autant d’expériences différentes qui nous ont pourtant rassemblés. 
Sous son impulsion fédératrice, nous nous sommes réunis autour de l’idée originale de Mathieu Rannou d’écrire une pièce sur l’amitié de cinq hommes célèbres en leur temps : Alphonse Allais (Mathieu Rannou), Tristan Bernard (Guillaume d’Harcourt), Jules Renard (Maxence Gaillard), Lucien Guitry (Emmanuel Gaury) et Alfred Capus (Nicolas Poli). 

Tout était à construire : le texte, l’artistique et la production. Mais Et si on ne se mentait plus ? était déjà en gestation. 

Une belle histoire  

Après trois années de travail, Les Inspirés sont nés. S’en sont suivies plus de 250 représentations en un an et demi, trois exploitations parisiennes, deux festivals d’Avignon complets, des milliers de spectateurs et un début de reconnaissance des professionnels du milieu théâtral.
La multiplication des représentations nous a également permis d’avoir plus de recul sur ce premier projet. Cela nous a obligé à acquérir une certaine autodérision, qui fut salutaire, lors du dernier Avignon. Nous avons affiné notre style, trouvé un second souffle et un humour absurde et décomplexé pour attirer le chaland.
Le samedi 21 mars 2020 nous aurions dû jouer la 260ème représentation – au cœur de notre tournée – à Pézenas (Hérault), ville de Molière.
La situation actuelle en a décidé autrement. Elle nous donne l’occasion de faire un point. 

Des personnalités contrastées vers le sens du collectif 

Nos expériences, nos singularités, nos caractères sont très différents, parfois opposés, mais nous partageons, tous, et c’est le plus important, le plus nécessaire, la même conception de la vie, du métier et du théâtre. Aujourd’hui, c’est ce qui définit, au-delà̀ de nous, comédiens, individus, Les Inspirés.
C’est l’engagement total de chacun au service du collectif qui a conditionné le succès de la pièce. Cette notion est essentielle dans notre travail, elle nous a permis de nous démarquer sur la scène professionnelle. 

Tout n’a pas été rose, il a parfois fallu se battre pour faire tenir le groupe, concilier les personnalités et défauts de chacun. Cependant il s’est avéré que dans certaines situations, le défaut insupportable d’un des membres devenait la force de tout le groupe. C’est assez fascinant à expérimenter ! 

Chacun a su progressivement se mettre au diapason du groupe. Nous avons pris la mesure de la force considérable que peut dégager un collectif et du plaisir immense d’y appartenir en tant que comédiens et personnes. 

Entre collectif et velléités d’expansion individuelles : l’équilibre difficile du comédien 

Ces réussites nous ont ouverts des voies nouvelles. Ces dernières exposent chacun à ses ambitions individuelles, aux sollicitations et aux engagements extérieurs parfois sources de tensions.
L’équilibre est fragile, nous le savons, car il l’est depuis notre rencontre. Après tout c’est l’essence même du métier de comédien : trouver le confort dans l’inconfort. Trouver sa liberté dans les contraintes. 

La suite de nos aventures dépendra ainsi de nos talents d’équilibristes : bien sûr nous avons déjà avancé sur l’idée d’une deuxième création, qui reposera sur la volonté de chacun de se focaliser, à nouveau et à plein temps, sur un projet à six.
Pour l’instant nous espérons troisième et dernier Festival d’Avignon avec Et si on ne se mentait plus

Cette période historique, hors norme, que nous traversons tous, en France et ailleurs, nous impose de nous interroger.
Confinés, séparés, éloignés les uns des autres, nous n’aspirons qu’à nous retrouver et reconstruire ensemble. Comme si nous avions oublié jusqu’alors la richesse d’une vie collective, malgré́ les difficultés. 

Alors quoi qu’il advienne, les Inspirés demeureront. Ils sont une entité propre qui aujourd’hui nous dépasse. De nouveaux membres arriveront peut-être, d’autres partiront mais restera cet ADN, cette vision : celle de l’individu au service du collectif. Celle d’un état d’esprit partagé.

La route sera belle pour ceux que l’on appellera : Les Inspirés

Nicolas Poli, Comédien membre des Inspirés
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Histoire(s) d’A

Comédien chez Gosselin notamment, Antoine Ferron livre une belle et poétique histoire

Égarée

Aujourd'hui, dimanche, l'auteure Catherine Verlaguet signe une nouvelle quelque peu coquine.
Aller à Haut