La vie secrète des objets du quotidien

Au studio de la Comédie-Française, la romancière Christine Montalbetti imagine les confessions intimes d’une lampe, d’un pèle-pomme ou d’une boite à couture. Facile par endroit, un peu mièvre, le texte se révèle drôle et charmant grâce aux talents des comédiens, tous épatants en ustensiles assujettis au bon vouloir de leur propriétaire.

Que se passe-t-il une fois que la maison est vide de ses occupants, que la porte est fermée ? tout comme dans Toys story ou dans La Belle et la bête, dessins animés de Disney, les objets de notre quotidien prennent-ils vie en attendant promptement notre retour ? sont-ils inquiets de notre absence ? ressassent-ils notre manque de considération, de reconnaissance ? Avec humour et malice, Christine Montalbetti imagine une facétie littéraire et théâtrale où sortant de leur silence, de leur immobilité, un parapluie (Pierre Louis Calixte), une lampe (Anna Cervinka), un œil de tigre (Bakary Sangaré), une boite à couture (Claude Mathieu) et un pèle-pomme (Hervé Pierre) racontent leur histoire, leur rapport à l’autre, leur place dans le quotidien de leur propriétaire, en l’occurrence une femme célibataire. 

S’appuyant sur des entretiens qu’elle a eu avec les cinq comédiens, Christine Montalbetti invente des récits, des fables. Elle s’amuse à insuffler des émotions à des êtres inanimés. Parfois, elle cède à quelques platitudes, quelques clichés, mais c’est sans compter la manière unique, poétique des acteurs du Français de se glisser dans ses objets somme tout banals. Ils sont irrésistibles. Comment ne pas fondre devant l’ingéniosité d’Anna Cervinka, la faconde espiègle d’Hervé Pierre, la douceur de Claude Mathieu, l’irrévérence de Pierre Louis-Calixte, la candeur de Bakary Sangaré ? c’est impossible.

Une petite heure durant, le temps s’arrête, le monde change de perspective. Questionnant notre relation aux objets, l’autrice-metteuse en scène, invite à un sympathique voyage dans un univers parallèle, scénographié joliment par Eric Ruf. Une fantaisie des plus charmantes qui se regarde avec plaisir. 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


La conférence des objets de Christine Montalbetti
Studio de la Comédie-Française
99, rue de Rivoli
75001 Paris
Jusqu’au 5 janvier 2020
Durée 1h00

Mise en scène et costumes de Christine Montalbetti
Scénographie d’Éric Ruf
Lumières de Catherine Verheyde
Collaboration artistique de Gilles Kneusé
Avec Claude Mathieu, Hervé Pierre, Pierre LouisCalixte, Anna Cervinka et Bakary Sangaré

Crédit photos © Vincent Pontet, Coll. Comédie Française

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut