© Armin Hokmi

« Shiraz » d’Armin Hokmi, un festival dans le festival

À Montpellier Danse, l’artiste met toute sa sensibilité au profit d’un hommage à un festival disparu avec l’arrivée de la révolution iranienne.

Le mouvement quasi-perpétuel imaginé par Armin Hokmi n’a pas attendu l’entrée du public pour se mettre à l’œuvre. Sur des percussions entêtantes aux accents orientaux, six interprètes évoluent déjà imperceptiblement dans l’espace de représentation. Sur ce carré blanc, le chorégraphe iranien convoque un certain esprit de la l’art et de la liberté. Avec Shiraz, il rappelle à son souvenir comme à celui des spectateurs que l’insouciance et la culture avaient leur place en Iran, il y a quelques décennies de cela.

Le Festival des arts de Shiraz a existé de 1967 à 1977. Durant onze éditions, ce rendez-vous destiné à offrir au monde toute la diversité et l’exigence de la culture persane a rencontré un franc succès, accueillant également des artistes de renommée internationale, de Robert Wilson à Peter Brook en passant par Merce Cunningham ou Maurice Béjart. Mais confronté à la réalité politique du pays (la révolution puis la république islamique arrivaient), le festival s’arrêtera net, coupé en plein dans son élan.

De cette période glorieuse pour la culture iranienne, Armin Hokmi a choisi de garder une forme de sensibilité qui prend vie dans un geste infini. Au long d’une performance hypnotique, le chorégraphe travaille à instaurer une habitude du mouvement pour mieux venir la perturber par d’infimes détails rythmiques ou gestuels. De cette manière, il développe une pièce magnétique dans laquelle les dynamiques individuelles se confondent, sans s’effacer, avec l’effet de groupe. Souvenir sensible plutôt que regret amer, Shiraz se reçoit avec beaucoup de générosité et de sincérité dans un flot continu dont il est difficile de s’extirper.


Shiraz d’Armin Hokmi
Festival
Montpellier Danse
Les 2 et 3 juillet 2024
Durée 50mn

Concept, chorégraphie : Armin Hokmi
Avec Daniel Sarr, Aleksandra Petrushevska, Luisa Fernanda Alfonso, Efthimios
Moschopoulos, Johanna Ryynänen, Emmi Venna en alternance avec Xenia Koghilaki,
Charlott Madeleine Utzig
Musique : EHSXN, Reza R
Création lumière : Vito Walter
Scénographie et concept lumière : Felipe Osorio Guzmán
En conversation avec : Emmi Venna
Costumes : Moriah Askenaizer
Consultation et étude des archives du Festival des arts de Shiraz : Vali Mahlouji

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com