© Laurent Philippe

« takemehome », l’objet non identifiable de Dimitri Chamblas

Le chorégraphe est de retour au Festival Montpellier Danse avec une étrange pièce dans laquelle il souhaite rendre hommage aux marginaux et aux invisibles.

La scène de l’Agora prend des airs de piste d’atterrissage (ou de décollage) dans la dernière création de Dimitri Chamblas, takemehome. En plein cœur de Montpellier Danse, un zeppelin gonflable a fait son apparition et repose sur le plateau, attendant de s’élever dans les airs. Choisis dans le public par l’une des interprètes, des spectateurs sont invités à venir le regarder de plus près, à s’allonger dessous, à lui tourner autour. Cet objet, loin de briller par son esthétique, devient pourtant l’élément de curiosité censé attirer toutes les attentions, tandis que depuis les gradins l’incompréhension prime. Vaisseau extra-terrestre ou porte ouverte vers le rêve et la poésie… difficile pour l’heure de le déterminer.

Dans cette pièce qu’il a conçue avec la musicienne Kim Gordon, Dimitri Chamblas a souhaité joindre le rock expérimental à sa chorégraphie. Avec pour fil rouge les personnes qui évoluent en marge de la société, il développe un geste qui se compose dans la pluralité, la différence et la désynchronisation. Dans takemehome, le chorégraphe donne lieu à la rencontre disparate de neuf interprètes visiblement en quête de leur foyer, et qui partagent rarement plus qu’un duo tant ils préfèrent leur singularité personnelle à toute dynamique de groupe. En réponse, les riffs de guitare électrique, tout aussi abstraits, travaillent eux aussi à une forme marginale qui finit par exclure toute personne n’y prenant pas part.

Cherchant à chaque instant à ne pas entrer dans des codes attendus de la représentation, Dimitri Chamblas se perd rapidement dans une quête permanente des pas de côté. Les rares espaces d’expression qu’il laisse à ses interprètes (au demeurant talentueux) ne suffisent malheureusement pas à donner un véritable sens à sa pièce, dans laquelle il se passe finalement peu de choses. Il y avait donc un zeppelin, au-dessus du plateau de l’Agora.


takemehome de Dimitri Chamblas
Festival
Montpellier Danse
Du 27 au 29 juin 2024
Durée 1h05

13 juillet 2024 : Festival dei Due Mondi, Spoleto, Italie
18 au 21 septembre 2024 : Chaillot, Théâtre national de la Danse, Paris
24 septembre 2024 : Le Lux, Valence
27 au 28 septembre 2024 :  Maison de la Danse, Lyon

Chorégraphie de Dimitri Chamblas
Musique de Kim Gordon
Avec Marion Barbeau, Marissa Brown, Eli Cohen, Bryana Fritz, Eva Galmel, François Malbranque, Jobel Medina, Salia Sanou, Kensaku Shinohara
Régie générale de Jack McWeeny
Lumière d’Yves Godin en collaboration avec Virginie Mira pour la conception du dispositif
Régie lumière d’Iannis Japiot
Régie son de Manuel Dedonder
Costumes de Dimitri Chamblas et Andrealisse Lopez

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com