Léna Bréban - Cléo Sénia - Colette Music Hall © DR, Espace des arts
© DR, Espace des arts

Cléo Sénia et Léna Bréban au service de Colette

Les deux artistes installent Music-Hall Colette, spectacle créé à l'Espace des arts de Chalon-sur-Saône, à Paris, au Tristan Bernard.

En septembre 2023, unissant leurs talents, leur sens de la poésie et du burlesque, Cléo Sénia et Léna Bréban présentaient, en ouverture de saison de L’Espace des Arts, Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Music-Hall Colette. Ce spectacle magnifique arrive à Paris, au Théâtre Tristan Bernard. Rencontre avec deux artistes inspirantes qui ont su rendre à Colette la place qu’elle mérite.

Cléo Sénia : Elle a eu lieu en 2017, en visitant la Maison de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye. J’adore visiter les maisons d’artiste car elles dévoilent leur intimité. J’ai été bouleversé et cela m’a donné envie de lire ses œuvres. J’ai découvert alors qu’elle avait fait du music-hall, comme moi. À l’époque, j’étais à une jonction entre le théâtre et l’art du music-hall. J’ai trouvé un écho à mes questionnements personnels et artistiques chez Colette.

Cabaret sous les balcons © DR

Léna Bréban : J’avais vu joué Cléo, quelques semaines avant le confinement. Quand il est arrivé, j’ai pensé à un spectacle, Cabaret sous les balcons, que l’on donnerait devant les EHPAD. J’ai appelé Cléo pour lui demander si cela l’intéressait de venir nous rejoindre. Elle est arrivée avec tous ses costumes. Là, j’ai découvert l’art du music-hall, que je connaissais très peu en fait. J’ai été totalement fasciné par sa méthode de travail. Je ne savais pas que c’était à ce degré-là de l’artisanat. Et c’est là, qu’elle m’a parlé de Colette.

Cléo Sénia : Au début, on a pensé à une déambulation dans la Maison de Colette. Idée que l’on a très vite oubliée. Léna a dès lors songé à un spectacle et m’a encouragé à en parler à Nicolas Royer (directeur de l’Espace des arts de Chalon-sur-Saône). Séduit par le projet, il m’annonce qu’il ne va pas simplement m’aider à le monter mais qu’il va le produire.

Cléo Sénia : J’ai lu les quatre tomes de la Pléiade. C’est une œuvre assez dense ! Comme on avait laissé tomber l’idée de la déambulation, Léna m’a dit : « on va oser le décor, on va oser Colette » Nous nous sommes intéressés à sa vie plutôt qu’une œuvre en particulier.

Léna Bréban : Cléo avait envie de faire le portrait de Colette par le biais du music-hall et moi, j’avais envie de faire le portrait de Cléo. Je me suis également aussi plongé dans l’œuvre de Colette que je connaissais très peu. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de correspondance entre la personne de Colette et Cléo, qu’elles traversaient parfois des choses en parallèle. C’était intéressant de faire ce double portait, de mélanger ces deux vies.

Cléo Sénia : Je dirais même de la liberté, avec un grand L… Elle n’a aucun scrupule de passer du music-hall au journalisme et au salon de beauté, si elle en a envie. C’est quelqu’un qui va au bout de ses désirs.

Léna Bréban : Ce sont des leçons de vie ! Que tu sois une femme de 2024 ou de son époque. Je suis à la recherche de ces portraits féminins, de ces inspirations féminines, où je me dis si elle l’a fait, alors on peut le faire. On a le droit. D’être soi, de ne pas se demander si c’est bien ou pas. Ce que je retrouve chez Cléo.

Music-Hall Colette - Cléo Sénia - Léna Bréban © Julien Piffaut
Music-Hall Colette © Julien Piffaut

Cléo Sénia : Ce qui nous rejoint avec Colette, c’est cette quête personnelle de se réapproprier son corps pour le libéré. Je n’ai pas particulièrement de message à faire passer avec mon corps. C’est un travail que je fais sur moi pour développer un univers. Le fait de travailler sur des silhouettes avec des costumes permet de me mettre en valeur et de jouer des personnages. J’aime la peinture ! Du coup, le corps est plus pensé comme une peinture vivante. Je n’ai pas du tout envie de séduire. Quand je fais mes numéros, je pense avant tout à raconter une petite fable qui m’amuse ou me fait rêver.

Léna Bréban : C’est la première à avoir montré son sein et à embrasser sa compagne, Missy, sur scène. C’est incroyable d’avoir osé ça. C’est un acte d’une liberté totale. Colette n’était jamais dans la revendication.

Cléo Sénia : Elle faisait ce qu’il lui plaisait pour son éclosion personnelle.

Léna Bréban : Quand Cléo danse, je ne vois pas d’injonction à la beauté, je vois un corps libre… C’est ça qu’on voulait montrer aussi. La nudité, cela renvoie à la même gêne d’un siècle à l’autre. Cléo ne fait pas que danser, elle parle et elle joue.

Léna Bréban - Cléo Sénia - Colette Music-Hall
Tableau de Jean-Loup Othenin-Girard © DR

Cléo Sénia : On a d’abord écrit avec Alexandre (Zambeaux). On s’était concentré sur les différentes éclosions de Colette. Quand Léna m’a parlé de ce « miroir », j’ai eu peur, car je n’ai jamais parlé de moi comme ça, si directement. Léna m’a guidée. Cela m’a donné beaucoup de force pour oser m’exprimer ouvertement et simplement. Je me cache souvent derrière un costume, une chanson, un personnage. Et ici, en filigrane, derrière Colette.

Léna Bréban : J’avais envie de faire un portrait d’artiste. Comment ça bouge, comment il évolue ou pas…

Léna Bréban : Et à la vie ! Il y avait cette idée de montrer les coulisses, les changements de costumes, toute cette vie… Le music-hall c’est tellement beau visuellement, avec les paillettes… Il me semblait intéressant de montrer « L’envers du music-hall », la fragilité qu’il y a autour de tout ça. Le challenge, pour moi qui aime la troupe, était que Cléo allait être seule sur scène. J’ai horreur de la technique et c’est un spectacle extrêmement technique ! Je me suis confronté à tout ce qui me fait un peu peur. Cléo a amené beaucoup d’idées de numéros. On a travaillé « façon puzzle ! » pour raconter notre idée de Colette.

Music-Hall Colette - Cléo Sénia - Léna Bréban © Julien Piffaut
Music-Hall Colette © Julien Piffaut

Léna Bréban : L’idée de Claudine est un contrepoint. Je trouvais amusant que Claudine, qui a été le « tube » de Colette, apparaisse comme un petit diablotin…

Cléo Sénia : Qui vient la perturber en permanence ! Cela crée du jeu, du dialogue, théâtre. Cet élément perturbateur nous sort du biopic historique.

Léna Bréban : Et d’en faire un biopic sensuel ! Dans l’idée d’ouvrir tous les sens ! Depuis le début, notre idée est de faire un portrait kaléidoscopique de Colette et de Cléo, de ces artistes pluridisciplinaires.

Cléo Sénia : Je n’y croyais pas ! Puis je me suis dit que c’était la première et que les gens étaient sympas que demain cela sera différent ! Et en fait, cela a été ainsi tous les soirs.

Léna Bréban : Le message que le spectacle raconte sur la vie, que chaque jour peut être une naissance, une renaissance, les a touchés. Et ils ont été fascinés par les prouesses de Cléo, se demandant comme elle pouvait faire tout ça.!

Cléo Sénia : Il y a une énergie de vie qui parle aux gens. Les jeunes ont été très sensibles à cette découverte de Colette. À Chalon, les libraires ont dû réalimenter les stocks. Voir notre spectacle, c’est comme s’ils avaient visité la maison de Colette, avec toutes ses pièces, ses facettes. La boucle est bouclée !


Music-Hall Colette d’après une idée originale de Cléo Sénia.
Théâtre Tristan Bernard
64 rue du Rocher
75017 Paris.
Du 26 janvier au 30 mars 2024.
Durée 1h15.

Écriture de Cléo Sénia et Alexandre Zambeaux 
Mise en scène de Léna Bréban,
assistée d’Ambre Reynaud.
Interprétation et sculpture de Cléo Sénia.
Voix off Martine Schambacher et François Chattot.
Scénographie de Marie Hervé.
Chorégraphie de Jean-Marc Hoolbecq.
Composition musicale et auteur des chansons d’Hervé Devolder.
Arrangement et conception sonore de Victor Belin et Raphaël Aucler.
Lumières de Denis Koransky, assisté de Sébastien Sivade.
Costumes d’Alice Touvet.
Perruquière Juliette Poulain.
Vidéaste Julien Dubois.
Création et régie vidéo Jean-Christophe Charles
Régie lumière Sébastien Sivade, son de Cyril Aubret, plateau Miguel Hernandez.
Fabrication des costumes Chantal Bachelier.
Avec la participation de toute l’équipe de l’Espace des Arts

Teaser Music-Hall Colette © L’Espace des Arts
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com