/

Vivre sa vie au féminin et masculin

Quand je serais grande… tu seras une femme, ma fille aux 3 Soleils - Festival d'Avignon Off ©Leila Garfield

Catherine Hauseux et Stéphane Daurat reprennent aux 3 Soleils, dans le Festival Off d’Avignon, leur diptyque, Quand je serai grande… et Quand je serai un homme. Des histoires de vies qui poussent à réfléchir sur ce qui fait de nous des femmes et des hommes.

Pour reprendre le poème de Kipling, Tu seras un homme mon fils, Catherine Hauseux et Stéphane Daurat racontent ce qui fait de nous, dans notre société moderne, une femme ou un homme. Leurs deux spectacles, qu’il est tout à fait possible de voir séparément, tentent de répondre, sans jamais donner de leçon, à cette question. Nous sommes tous issus d’une histoire, la familiale comme la sociétale, et nous avons construit nos vies avec ça. Le monde a toujours été géré par les hommes et, depuis des décennies, les femmes se battent pour trouver une juste place. Mais au fil des ans, de l’éducation et des combats, beaucoup d’hommes ont changé leur vision et leur attitude. Et c’est heureux !

Quand je serai grande… tu seras une femme, ma fille

Pour le premier volet du diptyque, Catherine Hauseux est allée récolter les histoires d’un panel de femmes vivant à Villeneuve-Saint-Georges. Elle s’est intéressée à ce qu’elles avaient vécu ou vivaient encore, mais surtout à ce qu’elles transmettaient. On a été élevées avec des principes dont il n’est pas facile de se défaire. Et qu’est-ce que l’on fait de nos rêves de petites filles ? A partir de ces entretiens, tel Pommerat avec Cet enfant, Catherine Hauseux a tramé un récit fictif d’une grande qualité, qui trace le portrait de quatre générations de femmes allant de 18 à 92 ans. C’est une parole vraie dans laquelle chacune mais aussi chacun de nous se retrouve en miroir. La forme est classique, mais la mise en scène de Stéphane Daurat, des plus sensibles, donne beaucoup de mouvement à ces tableaux représentant la vie. L’interprétation de Catherine Hauseux est, quel que soit l’âge, d’une grande justesse.

Quand je serai un homme
Quand je serais un homme aux 3 soleils Festival d'Avignon Off ©Arnaud Perrel

L’idée du second volet est née à l’issue des représentations du premier. Car des hommes étaient présents dans la salle et ils avaient besoin d’exprimer leurs mots, de raconter leur histoire. Les artistes les ont écoutés et ont noté leurs récits, qui, en échos, répondaient également à ceux des hommes de la compagnie. Ces garçons des temps modernes qui sont loin des préoccupations de leurs pères. Alors oui, on a un faible pour ce spectacle, tant il est rare qu’on leur offre un endroit où s’exprimer. Ici, nous sommes dans la fragilité, car pour eux tout n’est pas encore gagné. On ne va pas se le cacher, nous, les filles, sommes remplies de contradictions, et la société prend son temps pour changer. Gardant le même principe de mise en scène, alternant les tableaux, nous sommes dans l’entretien. Comme si l’homme ne pouvait parler de son intime sans être accompagné. Stéphane Daurat interprète avec une belle délicatesse ces cinq hommes, représentant trois générations. Dans le rôle de l’intervieweuse, Catherine Hauseux, est prévenante et douce, formidable. C’est formidable.

Après Un sac de billes d’après Joffo et La vie est belle d’après Capra, qui nous avaient beaucoup plu, la Compagnie Caravane continue de nous séduire avec ce magnifique travail qui fait résonance à une interrogation très actuelle, celle du vivre ensemble. Il y a quelque chose de profondément humain dans leur travail, c’est en cela qu’il nous touche. Et on a envie de conseiller à tous les parents d’y amener leurs enfants, car ce sont eux qui feront la société de demain.

Marie-Céline Nivière

Quand je serai grande… tu seras une femme, ma fille de Catherine Hesaux, d’après des entretiens anonymes avec des habitantes de Villeneuve-st-Georges.
Festival Off d’AvignonThéâtre des 3 soleils.
4 rue Buffon 84 Avignon.
Du 7 au 30 juillet, les jours impairs à 11h35.
Durée 1h15.

Quand je serai un homme de Catherine Hesaux.
Festival Off d’AvignonThéâtre des 3 soleils.
4 rue Buffon 84 Avignon.
Du 7 au 30 juillet, les jours pairs à 11h35.
Durée 1h15.

Quand je serais grande… tu seras une femme, ma fille.
Mise en jeu, conception et scénographie de Stéphane Daurat.
Création lumière de Jean-Luc Chanonat.

Quand je serais un homme.
Mise en scène et jeu de Stéphane Daurat et Catherine Hauseux avec la complicité de Jérôme Ragon.
Créations lumière et vidéo de James Groguelin.

Crédit photos pour Quand je serais grande… ©Leila Garfield et Quand je serais un homme © Arnaud Perrel.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.