/

Coup de sifflet, des premiers pas prometteurs

Coup de sillfet au Grand Pavois - Festival Avignon Off ©David Twist

La plume de François Rivière coule de source. La pièce de ce jeune auteur, co-écrite avec Edwige Despres, nous surprend agréablement par son style, lequel, au détour de certaines scènes, fait songer à Giraudoux, Anouilh et Guitry. Il faut dire que le sujet de Coup de sifflet s’y prêtait bien.

L’action se passe en 1956, dans un moment où la société aimerait oublier les traces d’un passé peu glorieux. Les temps changent et les femmes commencent à le faire comprendre. Louise débarque dans un commissariat. Elle veut déposer une plainte à l’encontre de son mari à un inspecteur qui n’a que faire. Les problèmes domestiques des couples ne sont pas de son ressort. La jeune femme vide alors son sac, raconte son histoire et dévoile les agissements de son mari, grand directeur de théâtre parisien. Pris dans l’engrenage de son récit, nous l’écoutons avec une grande attention.

La mise en scène de François Rivière est assez astucieuse et l’on passe aisément du poste de police au bureau du directeur. Yann Coeslier a le physique de ces hommes élégants des années 1950. Manipulateur habile, jouant de ses charmes, il trace habilement le portrait d’un parfait salaud qui a su profiter de l’occupation. Nicolas Argudin Clavero incarne sensiblement les failles d’un flic intègre. Dans le personnage de Louise, l’émouvante Aurélie Camus passe de la jeune femme naïve à celle qui, d’un coup de sifflet, a le cran de rendre justice. Elle y gagne son émancipation et sa liberté. Dans ce huis clos haletant, l’enfer vient se rappeler au souvenir de ceux qui se croyaient intouchables.

Marie-Céline Nivière

Coup de sifflet de François Rivière et Edwige Despres.
Festival Off AvignonLe grand Pavois.
13, rue Bouquerie 84000 Avignon.
Du 7 au 30 juillet 2022 à 10h30, relâche les 12, 19, 26 juillet.
Durée 1h10.

Idée originale et mise en scène de François Rivière.
Avec Aurélie Camus, Yann Coeslier, Nicolas Argudin Clavero.
Scénographie d’Agathe Mondani.

Crédit photos © David Twist

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.