À Montpellier Danse, Noé Soulier explore la mémoire des corps et des gestes 

First Memory de Noé Soulier - Montpellier Danse © Anna van Waeg - CNDC d'Angers

À l’Agora – Cité internationale de la danse, le chorégraphe parisien, directeur du Centre national de danse contemporaine d’Angers depuis juillet 2020, a encore frappé. Disséquant le mouvement jusqu’à l’os, creusant la grammaire chorégraphique au plus près du mot, du geste, il explore, pour sa première venue à Montpellier Danse, le rapport entre intention, action, gestuelle et mémoire. 

Un peu moins abstraite et un brin moins cérébrale que ses dernières créations, First Memory éblouit par la présence intense et habitée des interprètes, la sensualité qui se dégage des duos et son écriture qui tend vers une certaine souplesse, presque une rondeur. S’éloignant d’une rigueur trop stricte, d’une pureté du mouvement, Noé Soulier fait évoluer sa gestuelle vers quelque chose de plus chaleureux, de plus humain, de plus perméable. 

First Memory de Noé Soulier - Montpellier danse © Paul Fogiel
Un quotidien fragmenté

S’inspirant des gestes du quotidien, des liens sociaux, de comportements humains somme toute basiques pour en détourner la finalité, les détacher de tout contexte, Noé Soulier tisse un récit fragmentaire et recomposé de nos actions, de nos postures, de nos combats intérieurs et nos luttes intestines. Toujours aussi exigeant, le chorégraphe joue au marionnettiste avec les corps de ses danseurs, arrêtant les mouvements en pleine course, suspendant le temps, rebattant les cartes à tout instant. 

Une scénographie à géométrie variable

Dissonant, discordant, charnel, passivement agressif, le langage de Noé Soulier se déploie sur une scène qu’il a volontairement structurée par trois cloisons amovibles. Modifiant à vue l’espace, il joue des ombres, des lumières, découpe le plateau pour mieux s’en emparer, l’adapter à son esprit très cartésien. 

First Memory de Noé Soulier - Montpellier Danse © Anna van Waeg - CdnCN d'Angers
Une langue aiguisée

Toujours aussi minutieuse et quelque peu conceptuelle, la danse de Noé Soulier se mérite. Elle ne se donne pas sans résistance, préférant s’infuser lentement, prendre son temps pour s’imprégner dans nos rétines puis dans nos mémoires. Demandant au spectateur un effort, elle le récompense amplement quand les femmes prennent le pouvoir sur scène. Les solos et duos féminins en sont clairement l’acmé. 

Tendant vers une chorégraphie extrêmement plastique, First Memory déroute bien sûr, mais quand les gestes dépassent le besoin de compréhension, la partition devient éblouissante, troublante ! 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé Spécial à Montpellier 

First Memory de Noé Soulier
Montpellier Danse
Agora – Cité internationale de la danse
8 rue Sainte-Hursule
34000 Montpellier
durée 1h10 environ

Tournée
du 8 au 10 novembre 2022 au CNDC Angers, Angers, France
du 16 au 19 novembre 2022 au Festival d’Automne, Centre Pompidou, Paris, France 
le 21 janvier 2023 au Théâtre Freiburg, Freiburg, Allemagne 
le 9 février 2023 à Scène Nationale d’Orléans, Orléans, France
du 15 au 16 février 2023 au Festival ICI&LA, La Place de la danse au Théâtre de la Cité, Toulouse
le 2 mars 2023 au Wilde Westen Festival, Théâtre de Courtrai, Courtrai, Belgique

Conception, chorégraphie dde Noé Soulier
Avec Stephanie Amurao, Lucas Bassereau, Julie Charbonnier, Adriano Coletta, Meleat Fredriksson, Yumiko Funaya, Nangaline Gomis
Assistante à la chorégraphie : Constance Diard
Musique de Karl Naegelen, créée et enregistrée par l’ensemble Ictus
Tom de Cock – percussions, Pieter Lenaerts – contrebasse, Aisha Orazbayeva – violon, Tom Pauwels – guitare,
Jean-Luc Plouvier – Piano, Paolo Vignaroli – flûte.
Enregistrement et spatialisation sonore – Alex Fostier
Scénographie de Thea Djordjadze
Costumes de Chiara Valle Vallomini
Création lumière – Victor Burel / Régie lumière – Benjamin Aymard
Direction technique de François Le Maguer

Crédit photos © Anna van Waig – CDCN Angers et © Paul Fogiel

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.