Les instantanés de Serena Reinaldi

Serena Reinaldi, autrice et comédienne d’origine italienne, possède le verbe haut et un rire qui éclate comme une mitraillette. Dans sa pièce Bambina qu’elle interprète au Théâtre Lepic, elle raconte l’histoire d’une call-girl qui a fait tomber le pouvoir. Rencontre avec une artiste militante qui ne manque pas de piquant.

Serena Reinaldi - Bambina © Philippe Hanula

Quel est votre auteur de théâtre préféré ?  
Franca Rame et Dario Fo. 

Quel auteur aimeriez-vous jouer ?  
Shakespeare ! Au Conservatoire à Bologne, j’étais toujours écarté de ces rôles, car trop grande en taille. Ce qui est débile, non ? Où, alors Serge Valletti. Lui, par contre j’y arriverai !

Quel roman rêveriez-vous de voir adapter au théâtre ?
Lignes de faille Nancy Huston. Ah ! Mince, cela a été fait ! Comment ai-je pu manquer cela ? Bon, alors je Limonov d’Emmanuel Carrère. 

Avec quel metteur en scène voudriez-vous travailler ? 
Jean-Christophe Meurisse, Les chiens de Navarre.

Si vous deviez jouer dans un Boulevard, quel serait-il ?
La cruche de Courteline ! Bah, oui, j’aime ne pas me prendre au sérieux.

Si vous deviez jouer dans une tragédie, quelle serait-elle ?  
Je l’écrirais ! J’ai le goût des tragédies, si elles étaient encore à la mode !

Quel artiste a été pour vous une révélation ?
Christophe Alévêque ! Je ne connaissais pas. Je l’ai vu sur scène et du coup, on partage notre vie depuis 15 ans pile !

Bambina Serena Reinaldi © Philippe Hanula

Dans les musiques que vous écoutez laquelle vous inspire ou vous fait penser à une pièce de théâtre ?
La rappresentante di lista, un jeune groupe italien qui milite pour une société meilleure, un groupe engagé, mais qui fait aussi rêver et danser ! D’ailleurs, j’ai mis une de leurs chansons dans mon spectacle : RESISTERE !

Quel film aimeriez-vous voir adapter au théâtre ?
Titanic, juste pour emmerder les producteurs.

Y a-t-il un romancier que vous verriez bien écrire une pièce ?
Tous. Mais Elena Ferrante le devrait. Elle a le goût de l’exagération et incarne dans les mots toutes les émotions du monde, de tout âge.

Y a-t-il un personnage de fiction que vous rêveriez d’incarner ?
Wonder Woman ! Mais au fond, on l’est toutes déjà quand on a des enfants ou pas, un boulot, un mec, dans ce monde. La différence, c’est que l’on n’arrive pas à se changer aussi vite !

Y a-t-il un personnage historique que vous rêveriez d’interpréter ?
Charles de Gaulle ! Juste pour le fait qu’il ait autorisé la pilule. C’est quand même exceptionnel ! Quel homme !

Quelle salle a votre préférence ?
Le théâtre du Rond-Point. Le bar et le restaurant sont mes endroits préférés ! Tous les théâtres devraient avoir ça, pour refaire le monde après avoir vu un spectacle.

Quel serait votre partenaire idéal ?
J’ai déjà du mal avec moi-même seule sur scène ! Ah ! Ah ! Franchement, tous les partenaires sont des découvertes formidables qui te permettent de dévoiler une partie de toi-même inconnue. Donc qui me veut me suive !

Quel personnage de l’autre sexe aimeriez-vous incarner ?
Simone de Beauvoir.

Bambina Serena Reinaldi © Philippe Hanula

Y a-t-il des rôles que vous avez toujours refusé de faire ?
Non et je l’ai payé cher. Mais j’étais jeune. Après, j’ai tout refusé. Et je ne regrette rien, car cela m’a permis de comprendre qu’il fallait écrire, vider son sac, se donner son souffle !

La pièce que vous auriez aimé voir et avec qui aux commandes et sur scène ?
Franchement, j’aurais aimé voir Le Frigo de Copi, mis en scène par Sébastien Rajon qui est mon metteur en scène. Il a été, une découverte incroyable. Ce mec connaît la vie, l’être humain, les lumières, les ficelles de l’esprit. Il m’a révélé à moi-même. Sur scène, Laure Portier, et pleins d’autres comédiens de mon âge qui n’ont pas passé facilement, comme moi, le cap de l’uberisation théâtral ! Quand on aime la création pure, quand on veut changer le monde, sur scène comme dans la vie, eh ben…Nous on en chie ! Mais on continue et on continuera toujours, au risque de devenir des vieux cons ou vielles connasses ! Vive le rêve !

Propos recueillis par Marie-Céline Nivière

Bambina de Serena Reinaldi
Théâtre Lepic
1 avenue Junot Paris 18e
Jusqu’au 15 février et plus
Le mardi à 19h
Durée 1h15
Mise en scène de Sébastien Rajon
Avec Serena Reinaldi et les voix de Christophe Alévêque, Laure Portier et Sébastien 

Crédit photos © Vanep, © Philippe Hanula

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut