Rimbaud en feu ©DR - Production

Jean-Pierre Darroussin en double de Rimbaud à l’Antoine

Pour la première fois seul en scène, Jean-Pierre Darroussin est tout simplement exceptionnel. Ce Rimbaud en feu, écrit spécialement pour l’acteur, par Jean-Michel Djian, est un texte fort et dense. Après une belle tournée, le spectacle s’installe au Théâtre Antoine. A ne pas manquer !

Le décor installe tout de suite l’endroit où nous nous trouvons, un asile psychiatrique. Un homme, plus tout jeune, cheveu en bataille, vêtu d’un survêtement sportif, est là, regardant sans la voir vraiment cette pièce où il est enfermé. Qui est-il ? Il dit être Rimbaud. Mais on le sait, le poète est mort à l’âge de 37 ans. Et si cela n’avait pas été le cas ? Où se serait-il retrouvé à son retour Abyssinie ? Certainement pas dans le salon cosy d’une demeure bourgeoise. L’absinthe qu’il aimait tant aurait eu raison de sa santé mentale. Sa vision non conformiste et dérangeante l’aurait indubitablement amené chez les fous.

Rimbaud ressuscité 

Rimbaud en feu de Djian. Avec Jean-Pierre Darroussin ©DR - Production

Selon l’auteur nous sommes en 1924, Rimbaud a 70 ans. Depuis 33 ans, il réside chez les fous ! Il n’a jamais cessé d’aimer les mots et de porter un regard sur le monde qui l’entoure. Il se souvient de son passé, de ses amours et de sa poésie qui a marqué à tout jamais le monde littéraire. Il évoque Paul VerlaineAndré BretonAlfred Jarry, Ignace de Loyola et Léo Ferré. Avec l’évocation de ce grand chanteur, poète de son temps, nous basculons dans le monde d’aujourd’hui, déjà inscrit dans la tenue vestimentaire. On peut alors imaginer que notre homme se prend pour Rimbaud. Sa parole prend alors vraiment une grande puissance. Tel un Aguigui Mouna, qui diffusait sa poésie sur le parvis de Beaubourg jusqu’à sa mort en 1999, à travers ses illuminations, il délie sa pensée, portant un regard sur tous les rimbaldolâtres.

Un voyage poétique 

Djian et Darroussin nous entraînent dans un voyage à bord d’un Bateau Ivre où chaque vague nous transporte sur les tempêtes de la création, de la rébellion, de l’anticonformiste pour nous déposer sur les rivages d’un monde où tout est encore à construire. N’ayez pas peur, même si parfois le texte demande une grande attention, grâce à l’immense talent de Darroussin, la mise en scène d’Anne Novion, ce spectacle se savoure avec délice. Il se dégage une petite musique qui nous atteint, nous bouleverse et nous transcende. C’est magnifique !

Marie-Céline Nivière

Rimbaud en feu de Jean-Michel Djian
Théâtre Antoine
14 boulevard de Strasbourg

75010 Paris
Du 13 janvier au 5 mars 2022
Du mercredi au samedi à 19h
Durée 1h10

Mise en scène d’Anna Novion
Avec Jean-Pierre Daroussin
Lumières de Katell Djian
Musiques de Michel Winogradoff

Crédit photos © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut