Mnouchkine et le soleil de Rio

Quand Ariane Mnouchkine s’en va au Brésil, faisant une infidélité à la troupe du Soleil, et travailler avec des comédiennes du pays de la Samba, cela donne un petit bijou, As Comadres. Un cadeau à découvrir jusqu’au 31 décembre 2021 !

Des comédiennes brésiliennes ont demandé à Mnouchkine de les faire travailler. Cela se passe en 2019, Ariane accepte l’offre. Une troupe constituée uniquement de femmes, il fallait  trouver un texte pour elles ! Ce qui n’était  pas évident, car il n’y en a pas tant que ça dans le répertoire. Elle se souvient des Belles-Sœurs de Michel Tremblay, ce spectacle qu’elle avait vu au Rond-Point en 2012. Une comédie musicale pour quinze actrices, un texte superbe, des chansons et musiques formidables, une scénographie magnifique. Un petit chef-d’œuvre qui en avait emballé plus d’un. Disons-le tout de suite, quelle bonne idée !

D’un pays à l’autre

As comadres d’après Les Belles-Sœurs de Michel Tremblay. Ariane Mnouchkine © Gabi Carrera - Coletivo CLAP

Passer de Montréal à Rio ne pose aucun problème. C’est juste une histoire de langues, mais pas d’accent ! C’est ça qui est surprenant ! La pièce de Tremblay ne perd rien de sa saveur. Ariane Mnouchkine a gardé le décor et la mise en scène d’origine. Ce que l’on comprend, car il n’y avait rien à redire sur la beauté de ce travail. Du coup, elle n’a eu qu’à diriger les comédiennes, ce qu’elle sait faire avec maestria.

Du rêve au drame 

L’action se passe dans les années 1960, dans une cuisine. Une femme, que l’on dirait sortie tout droit d’un soap opéra, a gagné un million de timbres-primes à coller sur un catalogue. Grâce à ce gain, elle va pouvoir se procurer gratis tout ce dont elle rêve pour sa maison et elle-même. Seule, cela lui prendrait des lustres ! Alors elle appelle à la rescousse, les sœurs, belles-sœurs, copines, voisines. Ensemble, dans la joie et la bonne humeur, entre confidences et éclats de rire, elles vont s’attaquer à la tâche ! Mais, comme il n’y a jamais de bonnes actions sans petits couacs, au fur et à mesure des timbres disparaissent. Et le drame apparaît !

Une pièce de femmes

As comadres d’après Les Belles-Sœurs de Michel Tremblay. Ariane Mnouchkine © Gabi Carrera - Coletivo CLAP

Cette pièce est géniale ! Quinze femmes dans une cuisine, cela permet d’explorer quinze vies faites de rêves, de regrets, d’échecs, de souvenirs, de quotidiens  pas toujours roses. Malgré l’ évolution depuis les années 1960 ,tout ceci reste d’actualité. Elles sont attachantes, touchantes, amusantes, agaçantes, rigolotes ces mégères prêtent à se crêper le chignon. Les comédiennes brésiliennes s’en donnent à cœur joie ! Chaque personnage est dessiné avec beaucoup d’esprit. Jouant et chantant avec grâce, elles sont toutes extraordinaires ! On se régale !

Marie-Céline Nivière

As Comadres d’après Les Belles-Sœurs de Michel Tremblay
Théâtre de l’Epée de Bois
Cartoucheries – 2 route du Champs de Manœuvres

75012 Paris
Jeudi 23, Lundi 27, mardi 28, mercredi 29, jeudi 30 décembre à 20h30, dimanche 26 à 14h30
Durée 1h45

Livret, paroles et mise en scène de René Richard Cyr 
Musique de Daniel Bélanger 
Direction musicale de Wladimir Pinheiro 
Supervision artistique de la version brésilienne et direction des actrices d’Ariane Mnouchkine 
Avec, en alternance, Ana Achcar, Ana Paula Secco, Ariane Hime, Beth Lammas, Fabianna de Mello e Souza, Flavia Santana, Gabriela Carneiro da Cunha, Gillian Villa, Iza Eirado, Janaína Azevedo, Julia Carrera, Julia Marini, Juliana Carneiro da Cunha, Laila Garin, Leda Riba, Leticia Medella, Lilian Valeska, Maria Ceiça, Sirleia Aleixo, Sonia Dumont, Thallyssiane Aleixo et les musiciens Catherine Henriques, Karina Neves ou Georgia Câmara, Marcello Sader 
Livret en portugais de Julia Carrera 
Paroles des chansons en portugais de Wladimir Pinheiro, Sonia Dumont 
Décor original de Jean Bard 
Adaptation brésilienne du décor de Mina Quental avec l’aide de Ana Clara Albuquerque, Mariana Castro, André Salles et Willian Eduardo dos Santos 
Costumes de Thiago Ribeiro avec l’aide de Ana Flávia Massada 
Lumières de Hugo Mercier Bosseny, João Gioia Son : João Gabriel Mattos avec l’aide de Adriana Lima 
Assistants à la mise en scène Hélène Cinque, Tomaz Nogueira da Gama

Crédit photos © Gabi Carrera – Coletivo CLAP

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut