Matières à Mijoter. MAIF Social Club © Edouard Richard/ MAIF

Laurent Mareschal, sculpteur d’épices

Au MAIF Social Club, dans le cadre de l’exposition, Matière à mijoter, Laurent Mareschal présente Ici Ailleurs, une œuvre immense, posée à même le sol, qui se compose d’ellipses concentriques formées par des aplats d’épices. Jouant sur les odeurs, les parfums, les couleurs, la fragilité des couches, l’artiste plasticien questionne le caractère éphémère de nos conditions humaines tout en invitant aux voyages vers un orient coloré, bigarré, riche de saveurs.

Comment définiriez-vous votre art ?

Ici Ailleurs de Laurent Mareschal. MAIF Social Club. © Edouard Richard/ MAIF

Je propose des dispositifs éphémères, notamment des installations en épices ou interactives avec des textes avec lesquels le public interagit.
Les pièces vivent leur vie. Par exemple, dans l’exposition Matière à mijoter au MAIF Social Club, j’ai proposé une performance où l’on mange un tapis comestible et une installation faite de cercles concentriques en épices dont les couleurs et odeurs changent avec le temps. Une part des dispositifs proposés m’échappe d’une certaine manière, je propose et le public dispose !

En quoi l’alimentation et ce qui en découle, vous a inspiré ?

J’utilise surtout des épices et du café qui donnent du goût aux aliments, mais ne nourrissent pas. Ces matériaux offrent des couleurs naturelles non-reproductibles et des odeurs particulières qui stimulent la mémoire affective des visiteurs. Cela me permet d’évoquer des cultures, des plats, des ambiances et les souvenirs qui les accompagnent avec peu de moyens et à travers un sens peu sollicité dans de domaine des arts plastiques : l’odorat.

Que représente votre œuvre ? 

Ici Ailleurs (2018) installée au centre de l’expo au MAIF Social Club représente une vanité contemporaine qui peut aussi s’apparenter à un mandala ou un kolam. Nous sommes par nature éphémère aussi au lieu de la vanité du marbre ou du bronze je préfère la poussière que je mets en forme et qui redevient poussière informe. C’est un cycle. D’ailleurs Ionesco disait « seul l’éphémère dure. »

Pourquoi avoir choisi les épices comme matières premières ?

Parce que les couleurs du noir au beige clair en passant par le violet, le rouge, l’orange et le jaune pouvaient être rendues en épices et donc embaumer le lieu aussi.
Et comme ce travail de par sa forme et ses couleurs évoquent un objet cosmique et plus particulièrement un trou noir cela faisant sens d’utiliser de la poussière colorée.
Après tout, nous sommes faits de poussière d’étoiles et d’eau et nous retournerons à la poussière d’étoiles…

Quelles thématiques souhaitiez-vous aborder à travers ce substrat ? 

À part évoquer un objet cosmique : un trou noir ou une comète selon les visiteurs, cette installation circulaire en épices parle également de la route des épices et du commerce autour où l’orient et l’occident ont commercé ensemble, ou se sont affrontés selon les périodes. Les épices évoquent également le passé colonial de la France et son appropriation des ressources des pays colonisés dont les épices.

Est-ce important pour vous d’aborder cette thématique autour de la nourriture, du mieux manger ? 

Je n’aborde pas ce thème de manière directe sauf dans le cas de la performance du tapis comestible.
C’est important de réfléchir au gâchis énorme de nourriture et au fait que des pans entiers de l’humanité ne mangent pas à leur faim quand on produit plus de nourriture qu’il n’en faut pour nourrir tout le monde.

Avez-vous d’autres expositions à venir ? 

Oui, j’expose à la Maréchalerie, le centre d’art de Versailles (21 janvier-2 avril 2022), puis suis en résidence à la galerie Fernand Léger à Ivry, avant une exposition dans le lieu (septembre-décembre 2022), puis en 2023 une exposition de groupe à l’Institut du Monde Arabe.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Matières à mijoter
MAIF Social Club
37 rue de Turenne
75003 Paris

Crédit photos © Edouard Richard/ MAIF

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut