Macho Man, immersion vertigineuse au cœur des violences faites aux femmes

Au Grand Sud à Lille, Dans le cadre du mois de lutte contre les violences faites aux femmes, Latitudes contemporaines, sous l’impulsion de sa directrice Maria-Carmela Mini, propose de découvrir Macho Man, une installation de théâtre documentaire imaginée par Àlex Rigola. 

À travers un parcours riche d’onze espaces immersifs et d’autan d’items, l’artiste espagnol Àlex Rigola invite à un plongée apnéique qui permet d’appréhender un peu mieux la manière dont la violence s’immisce dans notre quotidien et comment nos sociétés patriarcales continuent de produire machisme et sexisme. 

Un machisme ancré profondément dans nos sociétés 

Macho man. Latitudes Contemporaines. Àlex Rigola © MartiArtalejo_TemporadaAlta

D’un épisode du Décaméron de Boccace, peint par Botticelli, où une jeune femme se voit forcer d’épouser un homme qu’elle n’aime pas afin d’éviter le châtiment cruel de la chasse – tous les jours voir son cœur dévoré par les chiens et renaître – , réservé à celle qui refuse leur cœur à leur prétendant, jusqu’aux minutes du procès pour viol de la Meute, qui a fait grand bruit de l’autre côté des Pyrénées, suite à un premier jugement fort clément pour les bourreaux, en passant par des images du jeu GTA, où il est possible d’avoir des relations tarifées avec une femme et de la tuer ensuite, avec une extrême barbarie, pour récupérer son argent, Àlex Rigola et Alba Alfageme Casanova, une psychologue experte en violence de genre, entraînent spectateurs et spectatrices de l’autre côté du miroir en les obligeant à regarder les victimes droit dans les yeux sans pouvoir détourner le regard. 

Un face à face avec les victimes

Loin d’un parcours de santé, la déambulation prend aux tripes, secoue nos certitudes, empêche notre esprit de s’habituer à ces drames ordinaires qui nourrissent quotidiennement les colonnes de faits divers de nos journaux. L’anonymat n’est plus de mise. Impossible de mettre des œillères, de ne plus entendre ces cris, ces larmes, ces coups répétés, les visages des victimes s’exposent réclamant justice et un changement profond de mentalités. Aucunes excuses, aucunes circonstances atténuantes ne peut justifier de battre, violer, tuer, massacrer pour une question de genre. 

Changer les mentalités

Macho man. Latitudes Contemporaines. Àlex Rigola © MartiArtalejo_TemporadaAlta

Souhaitant sensibiliser sur ces sujets les visiteurs et les jeunes, les amener à réfléchir autrement nos sociétés, qui restent malgré de nombreuses avancées encore sexistes, le parcours théâtral se termine par une rencontre avec des associations locales afin de libérer la parole, d’exprimer ce que cette immersion au plus près de la violence machiste ordinaire remue au plus profond de chacun. Par ailleurs, une fois l’exploitation lilloise terminée, l’installation prendra la direction d’un lycée professionnel d’Arras. 

Une nécessité, un devoir 

Plus que nécessaire, qu’essentiel, Macho Man est un parcours théâtral d’utilité publique. Sa route, sur les chemins de France, d’Europe et du monde, doit se poursuivre. C’est une question de survie, la volonté d’un avenir autre, de lendemain où sexisme, patriarcat et machisme ne seront que de lointains et obscurs souvenirs.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore- Envoyé spécial à Lille

Macho Man d’Àlex Rigola
LE GRAND SUD – Lille
50 rue de l’Europe 
59000 Lille
Jusqu’au 13 novembre 2021
Lycée Jacques Le Caron
 61 Av. de l’Hippodrome
62000 Arras

Du 17 au 22 novembre 2021
Accès gratuit, réservation vivement conseillée
durée 1h00 environ 

Direction et création d’Àlex Rigola
Conseillère et psychologue experte en violence de genre – Alba Alfageme Casanova. 
Aide à la direction – Alba Pujol. 
Assistance de direction – Irene Vicente Salas
Dramaturgie de Ferran Dordal, Alba Pujol, Irene Vicente Salas et Àlex Rigola. Mise en espace de Max Glaenzel assisté de Judit Colomer
Conception sonore et Qlab d’Igor Pinto
Édition vidéo d’Alejo Levis
Enregistrement doublage de Beatgarden (Pau Romero). 

Doublage en anglais de Molly Malcom
Doublage en français de Sophie Ostria
Régie son – Ferran Puertolas
Régie lumière –  Àngel Puertas Sala
Régie montage – Raul Vilasís
Construction – Pascualín estructures et Òscar Hernández
Traduction et corrections – La Correccional et OLISTIS SCCL

Crédit photos © OFGDA et © MartiArtalejo_TemporadaAlta

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut