Jacqueline Danno, les adieux d’une étoile discrète

Jacqueline Danno, comédienne, chanteuse à la voix exceptionnelle, qui de sa présence discrète aura marqué son époque, est décédée le 28 novembre 2021. 

C’est sa fille, la comédienne Gaëlle Billaut-Danno, qui par ces doux mots à annoncer la triste nouvelle : « Ce matin, le lendemain de ses 90 ans, ma mère a tiré sa dernière révérence, chez elle, entourée d’amour. Elle a rejoint les étoiles, et scintille ce soir au milieu d’elles. »

Une voix 

Jacqueline Danno disque © DR

Pour beaucoup d’entre nous, Jacqueline Danno c’est avant tout une voix grave, érailler comme il faut. C’est un regard de chat. Un sourire qui dévoilait des dents du bonheur ! C’est une silhouette, celle de des années 1970. Une sorte d’icône. Cette ancienne élève du petit conservatoire de Mireille aurait pu accéder au rang de vedette de variété comme Marie Laforêt ! Dans bien des pays, comme les États-Unis, la Pologne, le Japon et la Russie, elle fut aussi célèbre que Juliette Gréco. N’oublions pas qu’elle était l’une des vice-présidentes de l’Alliance Francophone internationale qui promeut la langue française dans le monde entier.

Une tragédienne

Sa carrière théâtrale a pris le dessus en France. Elle excellait dans les rôles tragiques comme Phèdre, Andromaque, Lucrèce Borgia. Elle a travaillé avec, entre autres, André BarsaqRobert HosseinMichel VitoldGabriel Garrand, Jérôme SavaryEtienne Bierry. Sa dernière apparition sur scène était dans Tartuffe de Molière, mise en scène par Marion Bierry, avec Claude Brasseur. Elle y était extraordinaire dans le rôle de Madame Pernelle. 

Une artiste sensible 

Jacqueline Danno Sébastien et la Marie Morgane © DR

Pour moi, elle est avant tout Clarisse dans Sébastien et la Marie Morgane. Ses yeux embrumés par le chagrin, par le lourd secret qui régnait dans la maison du Vieux Maréchal, m’ont marqué. Elle y était étonnante, jouant avec une sensibilité à fleur de peau. Et puis, il y a eu les émissions de Jean-François Kahn, Chantez-le-moi. Et là, complètement sous le charme, j’ai découvert une chanteuse à la voix exceptionnelle qui avait un génie comme Damia pour nous arracher des larmes d’émotion. Il y avait beaucoup de classe, de générosité dans ses interprétations. Cette grande dame discrète avait beaucoup de talent. Au revoir Madame et merci pour tout !

Marie Céline Nivière

Crédit photos © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.