Sous ma robe, mon cœur d'Estelle Meyer © Emmanuelle Jacobson Roques

Estelle Meyer, enchanteresse des nuits

Sous ma robe, mon cœur d'Estelle Meyer © Emmanuelle Jacobson Roques

Au théâtre 13-Glacière, la flamboyante Estelle Meyer invite à une plongée dans le féminin plurielle à travers une performance hybride entre chant et théâtre. Solaire autant que lunaire, l’artiste esquisse de sa voix rauque, de sa présence unique, envoûtante, le portrait kaléidoscopique d’un féminisme de chair et de sang. Portant en bandoulière son cœur, qui est énorme, elle évoque avec délicatesse la force de la sororité, la puissance des mots pour lutter contre toute violence, son engagement charnel autant que viscéral à la cause de toutes celles et tous ceux qui rêvent d’un autre monde plus égalitaire, plus diversifié, d’une autre société, où tout serait beau, lumineux, où l’amour régnerait en maître. 

Diablesse, magicienne, ensorceleuse, sainte, gitane, louve, un peu chamane aussi sur les bords, Estelle Meyer est unique, rare. Présence irradiante, elle brûle de ses pieds nus la scène. Elle invoque les démons pour les emprisonner dans une marmite en feu, les anges pour qu’ils amènent la paix, la félicité et la sérénité dans les esprits de son public chauffé à blanc. Totalement hypnotisé par l’artiste en transe, les spectateurs chantent, s’agitent, se meuvent et battent des mains, des pieds tel une seule femme, un seul homme. 

Ode à la féminité, Sous ma robe, mon cœur est un cri d’amour, une caresse douce, compatissante, un baume salvateur sur tous les maux de nos sociétés, encore et toujours patriarcales. En donnant sans restriction son cœur, son âme, Estelle Meyer touche juste avec cette balade d’une heure trente sur les ondulations, les courbes d’un corps multiple, celui de la moitié de l’humanité. 

Face à autant de sincérité, d’abandon et d’authenticité, comment ne pas aimer en retour cette artiste fragile autant que généreuse ? C’est impossible. Continuons de suivre son parcours, que ce soit au théâtre, à la télévision, ou au cinéma, Estelle Meyer est un astre, une étoile qui n’a pas fini de briller.

Olivier Fregaville-Gratian d’Amore

Sous ma robe, mon cœur d’Estelle Meyer
théâtre 13/Glacière
103 bis, boulevard Auguste-Blanqui
75013 Paris
jusqu’au 27 novembre 2021

Tournée
le 05 mars 2022 au CDN le Préau, Vire
le 08 mars 2022 à La Batterie, Guyancourt
Le 12 mars 2022 à Le Pavillon, Romainville
le 07 avril 2022 à La Bouche d’air, Nantes
le 20 Mai 20 22 à la Salle des fêtes, Agneaux 

Texte d’Estelle Meyer
Collaboration artistique Joséphine Serre
Conception, écriture, chant et jeu d’Estelle Meyer
piano, clavier de Grégoire Letouvet
batterie, percussions de Pierre Demange
régie son d’Antoine Morelon
création lumière de Tom Honnoré
régie lumière de Johan Emi Mpuiba
création costumes de Suzanne Veiga Gomes

Crédit photos © Emmanuelle Jacobson Roques

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut