Marcel Bluwal ©INA

Marcel Bluwal, les adieux d’un pionnier

La triste nouvelle est tombée, samedi 23 octobre 2021, Marcel Bluwal est mort à l’âge de 96 ans. Pour toutes les réalisations et créations qu’il nous a offertes, nous saluons avec ferveur ce grand homme de théâtre et de télévision, cet homme merveilleux et si talentueux.

Je ne remercierai jamais assez le metteur en scène Christophe Lidon de m’avoir fait rencontrer Marcel Bluwal ! Blublu comme ses intimes le surnommait avec affection et tendresse. Enfant des années 1960, j’ai été élevé par la télévision, celle de l’ORTF, celle qui offrait des programmes de choix et de qualité. Marcel appartient au pionnier qui donna les lettres de noblesse à ce média qui allait devenir incontournable dans les foyers. Nous avions envie de faire de la télévision, expliquait-il. Grâce à lui, nous sommes quelques-uns à avoir eu accès, via le petit poste, au théâtre. Alors merci, pour ce Dom Juan ou le festin de pierre de Molière avec Piccoli en Dom Juan et Claude Brasseur en Sganarelle. Un chef-d’œuvre que l’on se passe et repasse avec bonheur ! Mais il ne faudrait pas oublier les Marivaux, tout aussi réussis, Jeux de l’amour et du hasard et La double inconstance.

Père de grands feuilletons télévisuels

Claude Brasseur et Michel Piccoli dans le Dom Juan de Marcel Bluwal © DR

Notre génération sera pour toujours marquée par le feuilleton Vidocq, dont nous ne rations aucune diffusion et rediffusion. Claude Brasseur, formidable François, Danièle Lebrun, exquise baronne de Saint-Gely, ont enchanté nos soirées. Dans ma boite à souvenirs, je ressors ce Thérèse Humbert avec Simone Signoret en 1983 et Music Hall, en 1985, co-écrit avec Jean-Claude Grumberg où l’on voyait pour la dernière fois Casque d’Or, qui gravement malade mourut au lendemain du tournage.

Un artisan du théâtre

Bluwal était homme de théâtre, il l’aimait et en était un fidèle artisan. Il fut d’ailleurs un excellent professeur du Conservatoire National d’Art Dramatique de 1975 à 1980. Ma première mise en scène de lui fut La dernière salve de Jean-Claude Brisville, en 1995 au Montparnasse avec Claude Brasseur et Jacques François. Entre Marcel et Claude, l’amitié et la complicité ont fait qu’il y eu ensuite, À tort et à raison d’Harwood, avec Bouquet en 1999, Conversations avec mon père de Gardner. Il y avait donc Claude, mais aussi Michel Aumont avec lequel il monta Le grand retour de Serge KribusÀ la porte, monologue de Vincent Delcroix et David et Edward de Goldstein avec Michel Duchaussoy. Je les ai toutes vues et j’ai éprouvé à chacune bien des plaisirs et des joies de spectatrices.

Un artiste engagé

Marcel Bluwal et Simone Signoret - Thérèse Imbert ©DR

Marcel était aussi un homme engagé. Lui, qui avait vu les espoirs du Front Populaire et connu la montée de l’antisémitisme, et qui, grâce à la protection de son professeur de piano, échappa aux camps de concentration, qui fut compagnon de route du PCF, dont il s’éloigna définitivement en 1980, syndicaliste prêt à défendre les droits de ses collègues, n’aimait pas les injustices et la bêtise. Je me rappelle l’avoir croisé, remonté et affligé, au Zénith lors du grand meeting organisé après l’accession au second tour de Jean-Marie Le Pen. On s’était étreint, comme on le fait aux enterrements, avec tristesse et peine. Il avait regardé, admiré, cette salle pleine à craquer et m’avait dit combien cela lui mettait du baume au cœur. 

Marcel et Danièle

Parler de Marcel Bluwal, c’est aussi évoquer Danièle Lebrun, sa femme, à qui aujourd’hui vont toutes nos tendres pensées. Quel beau couple ! Il l’a regardé toujours avec amour et tendresse. Elle n’hésitait pas à le titiller s’il le fallait. Lorsqu’elle citait son prénom, celui-ci vibrait de mille mélodies. Ah ! Marcel, comme ton regard attentionné, espiègle, ton rire éclatant, ta gouaille de parigot, tes coups de gueule et de sang vont nous manquer ! Adieu et merci pour tout. 

Marie-Céline Nivière

Crédit photos © DR et © INA

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut