Voyage chimère Ilka Schönbein ©Marinette Delanné

Des animaux errants à la retraite

Voyage chimère d'Ilka Schönbein © Marinette Delanné

Les créations de la marionnettiste Ilka Schönbein nous entraînent dans son univers bien particulier où le sombre se confronte à la féerie. Difficile, même des années après d’oublier les bouleversements qu’avait causés en nous le travail de son Theater Meschugge, comme MétamorphosesLe roi grenouilleLa vieille et la bête. Son nouvel ouvrage, Voyage chimère, invite à une balade singulière sur les rivages de la mort. Si le sujet semble noir, tout comme son décor, on peut compter sur l’artiste pour faire la nique à la faucheuse et nous faire passer (du rire aux larmes) des larmes au rire. D’ailleurs, les enfants présents dans la salle ne s’y trompent pas, et tels des anges font résonner leur voix. 

S’inspirant, très librement du conte de GrimmLes Musiciens de Brême, elle raconte l’histoire de quatre animaux qui vont échapper à la mort, ou pas, en devenant des artistes itinérants d’un cabaret bien spécial. Il y a le vieux chien de chasse, usé par ses bons et loyaux services, jeté après usage, qui cabotine à son piano. Il y a la chatte, une vieille star déchue qui minaude et évoque ses amants. Parce que ces deux bêtes-là font partie de notre vie, de notre quotidien, leur sort nous émeut. Et puis, il y a cette pauvre poulette de batterie qui n’a jamais connu le grand air ! Son numéro est un petit chef-d’œuvre ! Et la cruauté de l’homme se fait entendre, comme chez l’âne gris, pauvre bête de somme qui a trimé toute sa vie et qui pour un dernier tour de piste fait preuve de bien des talents. 

Dans une mise en scène, riche d’images et de sens, Ilka Schönbein et ses marionnettes, faites de squelettes, de pattes décharnées, sont accompagnées par un Maître Coq de cérémonie, Alexandra Lupidi, une chanteuse-musicienne fort talentueuse, et un drôle d’oiseau, tout aussi doué, Anja Schimanski. On en sort secoué et ravi, car si ce spectacle évoque la mort, il parle surtout de vie et d’amour.

Marie-Céline Nivière

Voyage chimère d’Ilka Schönbein / Theater Meschugge
Le Mouffetard, théâtre des arts de la marionnette
73, rue Mouffetard
75005 Paris
Du 2 au 14 octobre
Mardi, mercredi et jeudi à 20h, samedi et dimanche à 18h
Durée 1h15

Tournée
Les 16 et 17 novembre 2021 au Théâtre des 4 Saisons à GRADIGNAN
Le 19 novembre 2021 au Festival Marionnettissimo à TOURNEFEUILLE
Les 29 et 30 novembre 2021 à l’Espace Pierre Jéliote à OLORON ST MARIE
Le 4 février 2022 au Festival IMAGINALE à STUTTGART, Allemagne
Le 6 février 2022 au Festival IMAGINALE à MANNHEIM, Allemagne
Le 11 février 2022 au Festival IMAGINALE à SCHORNDORF, Allemagne 

Manipulation et mise en scène d’Ilka Schönbein 
Musique de scène d’Alexandra Lupidi et d’Anja Schimanski
Création musique d’Alexandra Lupidi
Créations des marionnettes Ilka Schöbein
Regard extérieur de Laurie Cannac
Création et régie lumière d’Anja Schimanski
Assistante à la mise en scène Britta Arste
Décors de Suska Kanzler

Crédit photos © Marinette Delanné

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut