Thierry Liagre ©DR

Thierry Liagre rappelé bien trop tôt au Paradis des artistes

Le comédien Thierry Liagre est décédé le 17 août. Pour la première fois l’artiste habitué à nous faire rire, nous a brisé le cœur ! Nous rendons hommage à un excellent artisan du théâtre qui au fil de ses interprétations nous a toujours régalé par son talent comique et sa générosité de jeu.

Le 18 août, la triste nouvelle est annoncée sur les réseaux sociaux par ses amis et complices, Xavier Letourneur sur Instagram et Jean-Christophe Barc sur Facebook. Ma première réaction fut un Non ! lâché avec chagrin ! Pas Thierry ! Aujourd’hui, il est encore jeune de mourir à 68 ans, surtout lorsque l’on était un aussi bon vivant ! La maladie a eu raison de lui m’a appris Letourneur. Aujourd’hui, son silence va remplacer ses grands éclats de rire qui, comme le soulignait Catherine Marchal, vont cruellement nous manquer !

Un second rôle remarquable
Les Visiteurs © Gaumont

Thierry n’était pas une tête d’affiche, une vedette ! À l’instar d’un Carette, il était ce qu’on appelle un second rôle. Sa bonne bouille franchouillard était connue du grand public grâce à ses nombreuses apparitions dans des téléfilms, des séries, des films. Il restera pour beaucoup le cuisinier maltraité par Godefroy de Montmirail et son serviteur Jacquouille dans Les Visiteurs ou le médecin de campagne de La Soupe aux choux

Une rencontre qui ne date pas d’hier
Christophe Rouzaud, Thierry Liagre et Xavier Letourneur dans Un conseil très municipal ©DR

Mais pour moi, il est avant tout un homme de scène. À chaque fois que nous nous croisions, il aimait se rappeler notre première rencontre, qui, comme il le disait dans un grand éclat de rire, ne datait pas d’hier ! C’était au siècle dernier, à l’époque du Cours Simon où il était dans la classe de Laurence Constant à qui il vouait une grande admiration. Moi, j’étais juste une collégienne qui venait aux cours les mercredis. J’arrivais toujours en avance pour regarder les grands répéter leurs scènes. Ils adoraient voir la Petite débarquer et s’installer discrètement. C’est ainsi que j’ai assisté aux premiers pas de beaucoup d’artistes. Thierry était de ceux-là, avec Xavier LetourneurChevalier et LaspalèsThierry FrémontDominique PinonMarie Perrin entre autres ! Il aimait se rappeler de cela et n’hésitait pas à me faire rougir en évoquant son admiration pour mon parcours. Thierry était un homme d’une gentillesse et d’une humanité profonde.

 Une bête comique de scène

À chacune de ses apparitions au théâtre, il me régalait par son aisance et son inventivité pour jouer les crétins, les ratés de la vie, les gens ordinaires, les Messieurs tout le monde. Il possédait un sens du comique remarquable. Tout semblait simple avec lui. Il était tout aussi à son aise dans les pièces de Christian Dob grâce à qui il fit ses premiers pas au Café-Théâtre avec Xavier Letourneur dans les Babas Cadres, pièce qui connue un immense triomphe. La complicité entre Xavier et Thierry était exceptionnelle. Ils en ont fait des pièces ensemble au Mélo d’Amélie comme ailleurs. Et je n’en manquais aucune !

Une dernière pièce dédiée aux femmes
Thierry Liagre et Jean-Christophe Barc - La journée de la femme © Karine Letellier

La dernière fois que je l’ai vu sur scène, c’était début mars 2020, au Café de la Gare, juste avant le premier confinement ! Il jouait dans La journée de la femme, une pièce de Jean-Christophe Barc avec qui, il comptait 25 ans d’amitiés et huit spectacles. Dans cette comédie dédiée à toutes les femmes confrontées à la veulerie et à la connerie des hommes, Thierry était irrésistiblement drôle ! Lorsque l’on s’est dit au revoir après la représentation, je ne pouvais imaginer que je ne le reverrais plus ! Alors aujourd’hui, je dis adieu l’artiste et merci pour tout !

Marie-Céline Nivière

Crédit photos © DR, © Gaumont, © Karine Le Tellier

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut