Pulse de Cie KIAÏ. Festival d'Alba © Ray Flex

Une lumineuse journée au Festival d’Alba

À Alba-la-Romaine, ville pittoresque de l’Ardèche, à quelques encablures de Montélimar, le festival du cirque organisé par le pôle national du cirque La Cascade bat son plein. Jusqu’au 14 juillet, dix-huit spectacles, quelques flâneries dans la vieille ville et des animations pour petits et grands, se succèdent pour un retour en beauté de l’art circassien.

Le soleil est à son zénith. Un air frais et des brumisateurs actionnés par des bénévoles rafraichissent l’air de la cité ardéchoise antique et médiévale. Après la touffeur d’Avignon, son ambiance très particulière, presque électrique en cette année covid, c’est un bonheur de découvrir le festival d’Alba, une manifestation bon enfant et familiale, qui donne la part belle aux artistes circassiens en tout genre. 

La boue comme matière première
Gadoue de Luna Rousseau et Nathan Israël. Festival d'Alba © Christophe Raynaud de Lage

Devant le portail de l’école élémentaire du village, enfants, parents, grands-parents attendent pour pénétrer dans la cour. La jauge est quasi pleine. Des petits, des grands, ont déjà investi les lieux, se sont installés autour d’une scène ronde, recouverte d’argile blanche solide et liquide à la fois. Une fois que tout le monde est assis, le danseur et jongleur Nathan Israël, vêtu d’un costume bleu nuit, fait son entrée. Il suit le rythme impulsé par la musique jouée en direct par la harpiste Delphine Benhamou. Visage cartoonesque, il s’amuse du contact étrange de la plante de ses pieds avec l’étrange boue qui lui sert de décor. Mimiques hilarantes, impayables, il fait rire les enfants fascinés, les grands réjouis. Avec Gadoue, le duo Luna Rousseau et Nathan Israël signent une pièce courte des plus rafraichissantes. Un petit bonheur, bienvenu en ce début d’été. 

Ballet aérien
Pulse de Cie KIAÏ. Festival d'Alba © Ray Flex

Un peu plus loin, au pied du château, une plateforme comprenant trois trampolines a été installée. Elle est le terrain de jeu de la compagnie KIAÏ, dirigé par Cyrille Musy. Pantalons chino et chemises pour ces messieurs, pantalon large et chemisette pour madame, les six circassiens sautent, volent virevoltent dans les airs avec une grâce, une aisance hypnotique. Ils disparaissent et apparaissent en un clin d’œil par des trappes cachées dans la structure. Portés par la musique enlevée mixée en direct par Frédéric Marolleau, les artistes conjuguent leurs talents, leurs styles en une écriture commune, clairement chorégraphique. Saisi par la légèreté de la proposition, par ce je ne sais quoi d’aérien, de généreux, le public, suspendu à la fluidité des enchainements des mouvements, des pirouettes, des voltefaces, des courses effrénées, se laisse subjuguer par la grâce matinée d’une bonne dose d’humour de ce ballet aérien. 

Bienvenue au Cabaret 

Au théâtre antique, en cette fin de journée estivale, c’est Alain Reynaud, directeur du Pôle national de cirque de la Cascade, qui propose de plonger dans les coulisses d’un cabaret, un peu fou, énormément burlesque. Rien n’est prêt quand le public s’installe. Tout semble partir à vaut l’eau. Les deux maîtres de cérémonie Félix Tampon, alias Alain Reynaud, et le clown Heinzi Lorenzen, ne savent plus comment commencer le show. L’arrivée intempestive d’une chanteuse italienne (extraordinaire Isabelle Quinette), célèbre en son pays, ne va rien n’arranger. Mais on est au théâtre, au cirque, la réalité n’est jamais tout à fait celle que l’on voit.

Une troupe virtuose
Ambiance. Festival d'Alba. © Ludovic Souillat

Utilisant à merveille le lieu, l’investissant dans toute son immensité, le metteur en scène Éric Louis signe un grand spectacle, où les numéros s’enchaînent avec une belle fougue, sans temps mort. Chacun des artistes – tous excellents : Alain ReynaudHeinzi LorenzenIsabelle QuinetteSacha Ribeiro, Julien Fanthou, Guilhem Fontes, Ricardo Serrao Mendes, Juri Bisegna, Vassiliki Rossillion, Tia Balacey et Cannelle Maire – se donnent à 100 %. La belle complicité qui les unit transparaît sur scène et fait de ce Cabarêve, une bulle d’oxygène, un moment hors du temps, drôle, touchant et profondément humain. 

Embarqué dans cette fête de la vie jusqu’au bout de la nuit, le public, très familial, très « sans façons », rêve à des demains plus doux, à un futur léger qui fait un bien fou au cœur et à l’âme. Chapeau Alba, pour cette belle et rayonnante parenthèse enchantée. Merci aux artistes, à Julie, Marie-O, Alain et Véronique, qui font de ce festival un pur moment de joie.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – envoyé spécial à Alba-la-Romaine

Festival d’Alba 

Gadoue
Village, cour de l’École
Alba-la-Romaine 
Durée 30 min
LE JARDIN DES DÉLICES Auteurs
Luna Rousseau & Nathan Israël 
Conception, mise en scène et dramaturgie de Luna Rousseau 
avec Nathan Israël & Delphine Benhamou
Régie – Vincent Berthe de Pommery ou Bruno Cavilla 

Pulse de la CIE KIAÏ
Village, place du Château
18H15 
durée 40 min
dès 5 ans – Gratuit 

De et avec Cyrille Musy, Maxime Reydel, Théo Lavanant, André Hidalgo, Maya Peckstadt & Alessandro Brizio
Mise en scène de Cyrille Musy 
Création costumes de Mélinda Mouslim
Création musique de Frédéric Marolleau 
Construction plateforme de Vincent Gadras
Régisseur général -Nicolas Julliand

Le Cabarêve des établissements Félix Tampon
Théâtre Antique 
Alain Reynaud
(La Cascade / Les Nouveaux Nez & cie) 
Troupe des Établissements Félix Tampon
Clown, musicien, directeur artistique Alain Reynaud 
Metteur en scène d’Éric Louis 
Clown Heinzi Lorenzen 
Danseuse, chanteuse, comédienne Isabelle Quinette 
Comédien, chanteur Sacha Ribeiro
Comédien, excentrique, chanteur Julien Fanthou 
Musicien pianiste Guilhem Fontes
Artistes de cirque
Jongleur, danseur Ricardo Serrao Mendes
Jongleur, clown Juri Bisegna 
Corde volante Vassiliki Rossillion 
Acro danse Tia Balacey 
Roue allemande Cannelle Maire 
Production Sébastien Lhommeau 

crédit photos © Ray Flex, © Christophe Raynaud de Lage et © Ludovic Souillat

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut