Peut-être Nadi de pascal Reverte © Marie-Clémence David

Portrait ciselé d’une autre Nadia Comaneci

Peut-être Nadia de Pascal Reverte © Marie-Clémence David

Peut-être Nadia de Pascal Reverte n’est pas un biopic sur la gymnaste roumaine Nadia Comaneci. C’est bien plus que cela ! L’auteur s’est demandé comment la Nadia d’aujourd’hui pouvait continuer à exister face à son corps légendaire ? Comment cette jeune athlète, parfait outil du communisme roumain, avait évolué ? Comment le chaos intérieur de cette enfant prodige se retrouvait amplifié par celui de l’histoire de son époque qui fut celle du déclin du communisme, la fin du bloc de l’Est ? Il s’interroge sur ce que signifie la liberté, celle de l’intime, celle de la femme et celle du citoyen. S’affranchissant de la chronologie, se jouant de l’espace et du temps, Pascal Reverte nous propose une œuvre dense. Cela demande parfois aux spectateurs de faire des efforts, pas grave, car c’est très stimulant. De sa voix à la tonalité si particulière où l’enfance ne traîne pas bien loin, Elizabeth Mazev incarne à la perfection Nadia, une femme qui cherche comment raconter son histoire, mais par où commencer ? Aidée par son frère (Bruno Broche), ses parents (Aude Léger et Vincent Reverte), et sous le regard sévère de son coach (Nicolas Martel), et de ceux qui croisèrent sa route et sous le regard sévère de son coach comme dans les entrainements elle ne cessera de recommencer, encore et encore. Un spectacle intense et pertinent qui nous fait graviter autour de bien des émotions.

Marie-Céline Nivière

Peut-être Nadia de Pascal Reverte
Festival Off d’Avignon
Théâtre du Train Bleu
40 rue Paul Saïn 84000 Avignon
Du 7 au 25 juillet à 14h35 les jours impairs
Durée 1h30

Conception de Pascal Reverte et Anne-Sophie Mercier
Mise en scène de Pascal Reverte
Avec Olivier Broche, Aude Léger, Nicolas Martel, Elizabeth Mazev, Vincent Reverte
Collaboration artistique d’Alexandra David
Scénographie, costumes et accessoires de Jane Joyet
Créations lumière de Léandre Garcia Lamolla
Rgie lumières de Julien Crépin
Création musicale et sonore d’Antoine Salher
Régie son de Laurent Le Gall
Création vidéo de Julien Apper

Crédit photos © Marie-Clémence David

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut