Maroussia Diaz Verbèke © DR

Maroussia Diaz Verbèke ou l’art de la circographie

Découverte lors d’une table ronde de la BIAC en février dernier, autour de question de la possible existence d’une écriture féminine dans le cirque, Maroussia Diaz Verbèke avait su par ses mots et la présentation haute en couleur de son projet pour le groupe acrobatique de Tanger retenir l’attention, attiser les curiosités. Passionnée, la circassienne pousse loin les réflexions sur son métier et son adaptation au monde contemporain. En 2015, il invite à repenser l’écriture et mise en scène spécifique au cirque sous le terme circographie. Rencontre avec une artiste entière.

FIQ! (Réveille-toi !)du Groupe Acrobatique de Tanger / Maroussia Diaz Verbèke © Hassan Hajjaj

Quel est votre premier souvenir d’art vivant ? 
Dans le chapiteau du « plus petit cirque du monde » du « Cirque Éphémère » dans les Alpes, l’été, un charivari d’acrobatie puis un numéro de trapèze, dans une piste de trois mètres de diamètre.

Quel a été le déclencheur qui vous a donné envie d’embrasser une carrière dans le secteur de l’art vivant ? 
L’esprit de liberté qui jaillissait des spectacles de cirque contemporain lors d’un festival d’Avignon. Je me suis dit, si c’est possible de faire ça dans la vie, c’est ça que je veux faire !’

Qu’est ce qui a fait que vous avez choisi d’être metteuse en scène, chorégraphe et circographe* ? 
On aime avant de savoir pourquoi. J’ai aimé le cirque depuis ces instants, que les premières questions de cette interview cherchent à faire revivre. Depuis, je cherche à comprendre pourquoi, et c’est en étant « dedans », en étant à la fois artiste de cirque et circographe que je trouve le plus de réponses.

FIQ! (Réveille-toi !)du Groupe Acrobatique de Tanger / Maroussia Diaz Verbèke © Hassan Hajjaj

Le premier spectacle auquel vous avez participé et quel souvenir en retenez-vous ? 
Un spectacle de fin d’année de danse, quand j’étais enfant. Chacun-e devait sortir d’une grande boîte. Je n’ai pas entendu le signal et je suis restée là pendant un moment, pensant que ce n’était pas encore mon tour. Quand j’ai entendu le public rire de plus en plus, j’ai ouvert un peu la boîte pour voir ce qu’il se passait, tout le monde m’attendait ! Je suis alors sortie, réalisant ma meilleure entrée comique jusqu’à aujourd’hui ! On est toujours plus drôle sans le savoir…

Votre plus grand coup de cœur scénique ? 
Le plus grand, je ne sais pas, mais le dernier en date : la puissance de Rocio Molina, une danseuse flamenca !

Quelles sont vos plus belles rencontres ? 
Le public. 
Et Marc Délhiat, qui a su être présent aux bons moments, un ange gardien…

En quoi votre métier est essentiel à votre équilibre ? 
Il me semble que celles et ceux qui ont pour métier de tenir en équilibre sur une corde ont un joker pour cette question, non ?

Qu’est-ce qui vous inspire ? 
Ce que je ne comprends pas, c’est-à-dire à peu près tout. 

De quel ordre est votre rapport à la scène ? 
« Seule l’action libère de la peur »

À quel endroit de votre chair, de votre corps, situez-vous votre désir de faire votre métier ? 
Le cœur

FIQ! (Réveille-toi !)du Groupe Acrobatique de Tanger / Maroussia Diaz Verbèke © Hassan Hajjaj

Avec quels autres artistes aimeriez-vous travailler ? 
Avec tous les passionnés, surtout les débutants

À quel projet fou aimeriez-vous participer ?
C’est un secret.

Si votre vie était une œuvre, quelle serait-elle ? 
À paraître.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

FIQ! (Réveille-toi !)du Groupe Acrobatique de Tanger / Maroussia Diaz Verbèke
Festival de Paris l’Été
Lycée Jacques Decour
12 Avenue Trudaine
75009 Paris
Du 28 au 31 juillet 2021 à 22H
durée 1h15

Mise en scène / Circographie* de Maroussia Diaz Verbèke assistée de Sanae El Kamouni
Suivi acrographique – William Thomas / Cie BAM
Suivi portés et banquines – Basile Narcy et Maxime Solé
Intervenant trampoline – Arnaud Thomas
Conception scénographie et costumes de Hassan Hajjaj
Suivi costumes – Bouchra Salih
Conception et réalisation agrès costume aérien d’Emma Assaud
Direction technique / Régie Générale – Cécile Hérault
Création lumière et régie – Laure Andurand
Création musicale de Dj Key
Création son et régie-: Joël Abriac
Soutien technique – Marine David
Direction du Groupe Acrobatique de Tanger – Sanae El Kamouni

Crédit photos ©DR et © Hassan Hajjaj

* Circographie: néologisme de Maroussia Diaz Verbèke, datant de 2015, en open source. 
N.f. désignant l’écriture spécifique/ la mise en scène d’un spectacle de cirque (cela veut aussi dire ‘’soyons fous’’ en brésilien du nord, mais c’est un hasard).

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut