Juste une embellie de David Hare. Christophe Lindon. Raphaëline Goupilleau et Corinne Touzet © DR

Goupilleau-Touzet, un duo sculpté magistralement par Lidon

Dans la mise en scène au cordeau de Christophe Lidon, Corinne Touzet et Raphaëline Goupilleau font résonner avec talent les mots de David Hare au Théâtre des Gémeaux. Juste une embellie qui illumine ce festival.

Francès et Madeleine ont deux choses en commun, avoir aimé le même homme et avoir été quittées par lui. La première était l’épouse, la deuxième, la maîtresse. Elles se le sont partagées durant des années. L’une représentait la stabilité, l’autre, la liberté. Deux femmes complémentaires pour un homme complexe. Désirant trouver des réponses aux questions qui la hantent, Francès frappe à la porte de la tanière de Madeleine. En une longue nuit de discussions, mêlées de souvenirs et de réflexions, les deux femmes vont s’affronter, se confronter, puis s’écouter, se comprendre, se libérer. 

Des émancipées des années 70
Juste une embellie de David Hare. Christophe Lindon. Raphaëline Goupilleau et Corinne Touzet  © DR

David Hare, adapté finement par Michael Stampe, décortique les sentiments amoureux à travers deux superbes portraits de femmes dans lesquelles nous nous retrouvons toutes. Elles sont du baby-boom, ont eu 20 ans dans les années 1960-1970. Pourtant ces femmes, appartenant à cette époque de l’émancipation et de la libération, se sont retrouvées prises dans les pièges immuables de l’amour. A partir de là, l’auteur britannique explore également notre société et ses contradictions. Les années Flower-Power n’étaient-elles qu’un miroir aux alouettes ? Ont-elles vraiment changé les rapports entre les hommes et les femmes ? Le début de sa pièce ressemble à un babillage, mais en réalité, il met en place les règles de son jeu du chat et de la souris à l’anglaise, nous prend au piège et nous captive.

Un metteur en scène au sommet de son art

Christophe Lidon est un grand metteur en scène, qui ne cesse de nous surprendre et de nous séduire par son travail. Il sait faire sentir toutes les subtilités du texte et même du sous-texte. Il sait aussi, par sa scénographie, suggérer l’atmosphère d’une œuvre. Dépassant la notion de décor, celui-ci s’intègre dans le spectacle, dans les sentiments qui s’en dégagent. Rien n’est jamais gratuit dans son travail, tout est au service du texte et des personnages. Il est un grand directeur d’acteurs. Il sait les magnifier, trouver en eux la quintessence. 

Deux comédiennes extraordinaires
Juste une embellie de David Hare. Christophe Lindon. Raphaëline Goupilleau et Corinne Touzet  © DR

Pour incarner ces deux magnifiques personnages de femmes, il fallait des comédiennes de caractère, douées pour faire entendre les diverses notes des émotions des personnages. Raphaëline Goupilleau est de l’engeance des monstres sacrés, comme une Hiegel, une Lebrun. De cette voix, de cette intonation qui ne sont propres qu’à elle, possédant un sens aigu des ruptures, elle nous enchante à chacune de ses prestations. Elle est parfaite dans le rôle de Madeleine. Cette femme libre que l’on croyait forte, et qui s’avère être beaucoup plus fragile que cela. Corinne Touzet est formidable dans le rôle de la femme bafouée. Dans un jeu sensible et vibrant, elle donne une belle couleur à Francès. Cette femme, épouse modèle, que tous croyaient délicate et qui en réalité, a la force d’une lionne. Dans une belle unité de jeu, elles joutent avec brio, nous donnant un beau moment de théâtre et d’émotions.

Marie-Céline Nivière

Juste une embellie de David Hare
Festival d’Avignon Off
Théâtre des Gémeaux
10 rue du Vieux Sextier 84000 Avignon
Du 7 au 31 juillet à 12h25
Durée 1h20

reprise
Du 25 août au 17 octobre 2021 à 19h00 au Théatre du Lucernaire

Mise en scène et scénographie de Christophe Lidon
Assistante à la mise en scène Alison Demay
Version française de Michael Stamp
Avec Raphaëline Goupilleau et Corinne Touzet
Décor de Sophie Jacob
Costumes de Chouchane Abello-Tcherpachian
Lumières de Denis Schlepp
Musiques de Cyril Giroux

Crédit photos © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut