Couv_Album_Famille_Lucernaire_@loeidoliv

Album de famille, chronique familiale en La majeur

Chaque famille a son histoire, ses secrets, ses joies, ses peines. Chaque moment singulier, chaque émotion particulière, se reflète dans quelques mélodies ou rengaines familières dont le répertoire français est largement pourvu. Avec ingéniosité et malice, Isabelle Turschwell et Lauri Lupi ont puisé dans cet étonnant catalogue pour esquisser par petites touches le portrait hors du commun d’un foyer ordinaire. Les notes s’envolent, les airs s’enchaînent à un rythme effréné. Emporté dans ce tourbillon drôle et poignant par un quatuor d’artistes déluré et délirant, le spectateur, conquis, se laisse aller à pousser la chansonnette…Acidulé, frais et émouvant, cet Album de famille se feuillette avec bien du plaisir.

Dans un espace tendu de draps sombres, quatre cubes noirs servent d’unique artifice. Avant même l’entrée des artistes, le ton est donné. Pas de décor inutile, peu d’accessoires. Seule, la famille, son histoire, les liens qui unissent ses membres, ont de l’importance : le père, la mère et les deux enfants.

album-de-famille-@loeildoliv

Alors que l’obscurité emplit la salle, des voix chuchotent et se mêlent. Les premières notes retentissent, jouées à la guitare sèche. Progressivement, la lumière éclaire cette joyeuse bande de gais lurons, affublés de costumes stylisés, hors d’âge et aux couleurs bigarrées. Très vite, une énergie particulière et communicative se dégage de cet étonnant quatuor. En quelques minutes, le public est saisi, conquis. Embarqué dans une danse folle, il suit avec délice les joies et les peines de cette famille pas si ordinaire. Si chacun se reconnaît dans un trait de caractère, dans une attitude, aucun ne saurait se reconnaître dans un ou l’autre des personnages, tant ils sont multiples. De la mère hystérique au père désabusé et absent, du fils prodige à la petite sœur capricieuse et impatiente, des parents loufoques aux enfants devenus raisonnables, le portrait de cette tribu est un patchwork musical fait de mélodies d’antan, de rengaines familières et de chansons plus contemporaines. Chaque morceau fait mouche. Certains ont un petit goût sucré de madeleine de Proust, alors que d’autres ont l’acidité des « langues citrics ». Tous nous rappellent des situations familiales vécues ou entendues.

C’est toute la magie de cette comédie musicale décalée, au charme désuet. En racontant des chroniques familiales, somme toute banales, Isabelle Turschwell et Lauri Lupi signe une histoire unique et détonante. De la rencontre à la naissance du premier né, du désamour à l’arrivée du second enfant, de l’adolescence au départ de l’aîné, de la complicité retrouvée à la vieillesse, tous les moments de la vie s’enchaînent avec vivacité, humour et émotion. Des Fatals Picards à Brassens, en passant par Vollo, Reggiani ou Dutronc, les belles chansons du répertoire français tissent petit à petit une étonnante trame où chaque texte devient un élément clé, une réplique de ce surprenant spectacle. Avec beaucoup d’intelligence et de virtuosité, nos deux auteurs ont su réveiller la part poétique de ces ritournelles.

ALBUM DE FAMILLE HD_@loeildoliv

Certains airs seront familiers, d’autres moins, mais chaque morceau ré-orchestré permettra de redécouvrir la richesse de notre patrimoine musical. Le talent de la troupe y est pour beaucoup. Véritables hommes orchestres, le père (Gildas Thomas) et le fils (Ruben) fascinent par leur aisance à passer d’un état à l’autre, d’un âge à l’autre. Qu’ils aient 5 ou 20 ans, 30 ou 50, qu’ils soient « à l’ouest » ou investis, chacun se fond avec malice dans son personnage et nous embarque dans un monde un peu à part, un peu « barré ». Les filles ne sont pas en reste. La mère (Isabelle Turschwell) et la fille (Stéphanie Cavaillès) sont toutes aussi détonantes et drôles. L’une, féminine et maternelle jusqu’au bout des ongles, l’autre, véritable garçon manqué au cœur d’artichaut. Tous s’amusent et nous entraînent dans un ballet féérique, hilarant, émouvant et humain. On est totalement séduit par cet Album de famille qui ne compile pas moins de 21 titres que chacun se réapproprie en fonction de son vécu… Totalement sous le charme de ce spectacle unique et lunaire, le public sort heureux et riche d’un moment intense, partagé avec son voisin de gradin… Captivant !

Petite cerise sur le gâteau, chaque soir, la distribution est susceptible de changer. Ainsi, une multitude de familles s’offre à vous. Alors, si vous êtes conquis, vous pouvez renouveler l’expérience un autre soir : un autre spectacle vous attendra.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


AFFICHE_Album_de_famille 2_@loeildoliv

Album de famille d’Isabelle Turschwell et Lauri Lupi
Théâtre du Lucernaire
53, rue Notre Dame des champs
75006 Paris
Du 2 décembre 2015 au 24 janvier 2016 à 19h du mardi au samedi, dimanche à 15h
durée 1h20

Mise en scène d’Isabelle Turschwell et Lauri Lupi
avec en alternance Mariline Gourdon ou Isabelle Turschwell, Camille Voitellier ou Stéphanie Cavaillès, Philippe Gouin ou Gildas Thomas, Ruben ou Vincent Hedou
Créations lumières de Jaco Bidermann
Costumes de Magali Murbach
Production : Compagnie du sans souci

Crédit photos © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Inventions de Mal Pelo - María Muñoz & Pep Ramis © Tristan Perez-Martin

Bach dans le sang

Avant de présenter Highlands à Points Communs, le 1er décembre 2021, à
Aller à Haut