Couv_TG_PARAMOUR_©Thomas Geffrier pour Link_@loeildoliv

Paramour, un bal fou et solidaire pour fêter l’amour et dire non au Sida

À l’occasion de la Saint-Valentin 2019, le fond de soutien Link, en collaboration avec l’association Vers Paris sans sida, invite tous ceux qui croient en l’amour à une soirée caritative et festive dans les salons d’honneur de la mairie de Paris. Un événement solidaire qui s’annonce féerique, magique, Paramour, le bal est avant tout une soirée qui s’inscrit en soutien à la lutte contre le Sida et l’objectif, Zéro contamination à l’horizon 2030.

L’Amour, c’est beau, c’est fort. Le préserver est une gageure. Mais bien, au-delà de toute considération mercantile, on ne peut oublier que le sida existe toujours, que chaque année en France, on estime à 6 000, le nombre de nouvelles contaminations. L’arrivée de la Prep, l’exposition du Chemsex, etc., ont considérablement redistribué les cartes et modifié les comportements sexuels. Bien que de plus en plus considéré comme chronique, le sida n’en est pas moins une maladie. Les traitements ont certes permis d’améliorer l’espérance et la qualité de vie de personnes porteuses du VIH. Mais se protéger, se faire dépister régulièrement reste essentiel pour enrayer la propagation de ce virus.

TG_PARAMOUR_©Thomas Geffrier pour Link_@loeildoliv

Depuis plusieurs années et notamment grâce à l’association Vers Paris sans sida, la ville de Paris s’engage pleinement dans la lutte contre le sida et s’est mise comme objectif de réduire à zéro le nombre de nouvelles contaminations à l’horizon 2030. Il était donc logique qu’elle soit le partenaire privilégié du fonds de soutien Link pour Paramour, le bal, un événement fou, sexy et féerique qui s’inspire du célèbre Life Ball de Vienne. Depuis 25 ans maintenant, la capitale autrichienne est le théâtre d’une des plus importantes fêtes caritatives en Europe. Ouverte à tous, moyennement un droit d’entrée, la soirée organisée par l’association Life plus soutient depuis 1992 la recherche et les associations qui luttent contre le sida.

Portés par cette même dynamique, Paris et Link s’associent pour créer une fête d’un nouveau genre, un rendez-vous incontournable pour les années à venir et ainsi tout en faisant danser toute une partie de la nuit plus de 1000 convives de 21h00 à 2h00 du matin, dire stop au sida. L’ensemble des bénéfices tirés du droit d’entrée – 200 euros le billet duo, 150 pour l’individuel – et des consommations serviront à financer la lutte contre le sida à Paris via l’association Vers Paris sans sida.

AficheParaMour_Link_@loeildoliv

Pour le lancement de cette première édition, les organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens. En confiant la direction artistique au chorégraphe Hakim Ghorab, connu pour son travail sur de grands shows télé comme Danse avec les Stars, ou les NRJ Awards, ainsi que pour ses collaborations avec notamment, Mariah Carey et Kylie Minogue, ils espèrent des étincelles. Celui qui va aussi mettre le feu au grand bal masqué de Versailles en juin, s’est entouré pour la soirée de la crème des DJ avec Arnaud Rebotini, à qui l’on doit la BO du magnifique film 120 battements par minute, et Kiddy Smile, icône LGBTQI+, de chanteur.se.s tendance, comme Corine, Camilla Jordana et Ornette, mais aussi pour ouvrir le bal des danseur.se.s du Ballet de l’Opéra de Paris.

Alors mettez vos plus beaux atours, robes à paillettes et cravates noires, et ce soir entrez dans la danse. Bonne soirée à tous !

Par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Crédit photos © Thomas Geffrier pour Link

Print Friendly, PDF & Email
Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Artaud à la folie

Au Lavoir Moderne Parisien, Florian Pâque évoque Antonin Artaud dans sa pièce
Go to Top