Nocturnes dans les musées de France et de Navarre

Que faire ce samedi 18 mai 2019 ? Un peu de culture, une visite au cœur des musées français. Pour la quinzième édition de la nuit européenne des musées, de Paris à Toulouse, en passant par Versailles, Lyon ou Bordeaux, c’est plus de 1 800 institutions culturelles qui ouvrent ce soir leurs portes. Foncez, c’est gratuit !

Lancée à Berlin 1997, cette initiative est arrivée en France en 1999 sous l’impulsion de Catherine Trautmann alors ministre de la Culture et de la Communication. En plus de 20 ans, le succès de cette manifestation ne s’est jamais démenti. Avec plus de 2 millions de visiteurs l’an passé, des records pourraient être battus ce soir, d’autant que les manifestations proposées à travers  le pays invitent à un voyage pluriel au cœur de la culture. 


Ludique, savant ou musical, le programme s’avère riche et varié. À chacun de faire son choix. Pour les amoureux de la danse, Yoann Bourgeois imagine, au Grand Palais, Fugue au Clair de Lune, un pas de deux jouant avec la pesanteur sur du Dubussy. Un spectacle poétique qui entre en résonnance avec La Lune – Du voyage réel aux voyages imaginaires, exposition en cours dans ce monument parisien édifié à l’occasion de l’exposition universelle de 1900. 

http://www.loeildolivier.fr/wp-content/uploads/2019/05/Château_de_Versailles_-_7ème_Nuit_des_Musées_Européenne_wikimedia-commons_@loeildoliv.jpg

Au Château de Versailles, c’est un parcours sonore, entre passé et présent, créé par Isabelle Fuchs et Julien Lafosse pour « La Manufacture sonore » qui convie les noctambules des grands appartements aux antichambres, puis à la célèbre galerie des glaces. Musique baroque, discours révolutionnaires ou mélodies inspirées des bandes originales de séries, de jeux vidéo, c’est tout un univers réinventé qui s’offre aux visiteurs. 

Au Musée des Arts et métiers, dès 18 heures, les familles deviennent des brigades d’enquêteurs. Le jeu de piste, intitulé Machines d’hier, métiers d’aujourd’hui, permet de déambuler au cœur des collections et de découvrir de manière amusante le pendule de Foucault, le phonographe et autres inventions techniques, avancées scientifique ayant révolutionné l’industrie depuis le 18e siècle. 

Derrière la façade d’Alfred Janniot du Palais de la porte Dorée, la danseuse et chorégraphe Bintou Dembélé invite à entrer dans la danse à travers plusieurs performances, projections de films documentaires ou de clips. Krump, Voguing, Electro ou clubbing, ça va swinguer au Musée national de l’histoire de l’immigration

http://www.loeildolivier.fr/wp-content/uploads/2019/05/Affiche-Nuit-europeenne-des-musees-2019-40x60-@loeildoliv.jpg

A Toulouse au Musée Saint-Raymond, les super-héros investissent les lieux. Figurines, capes rhabillant quelques statues, c’est tout un monde fantastique qui s’offre aux yeux des petits et des grands. Alors qu’à Bordeaux, toute la ville semble revivre les années 1990. Dress code ultra coloré, acidulé, paillettes et autres bananes, visites thématiques et musicales autour des bandes sons de films comme Sister Act ou Un indien dans la ville, il suffit de suivre le programme, un album à compléter par 14 stickers originaux créés par l’artiste girondin Harry Cature

Pas de quoi s’ennuyer ou rester chez soi, ce samedi, c’est nuit aux musées ! 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Tout le programme sur le site du ministère de la Culture.

Crédit photos © DR – Wikimedia Commons

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*