Michel encore, Legrand toujours

Parti en janvier dernier, Michel Legrand laisse un grand vide derrière lui. Le monde de la Comédie musicale, si cher à son cœur, lui rend, au Poche-Montparnasse, un magnifique et vibrant hommage. Porté par une troupe détonante de comédiens-chanteurs, le cabaret imaginé par Stéphan Druet et Daphné Tesson tient toutes ses promesses : rires, émotions et belles mélodies qui trottent dans la tête. 

Un jeune journaliste (épatant Julien Alluguette) doit rédiger un article sur Michel Legrand. Totalement néophyte, il n’a d’autres choix que de faire appel à la ferveur des fans du grand homme pour plonger dans son univers. Égrenant les mélodies, les anecdotes, se glissant dans la peau des personnages qui peuplent les compositions imaginées pour accompagner notamment les longs-métrages de Jacques Demy ou d’Agnès Varda, des Parapluies de Cherbourg à Yentl, en passant par les Demoiselles de RochefortCléo de 5 à 6, et bien évidemment Peau d’âne, c’est un voyage au cœur de plusieurs décennies de création que propose le metteur en scène Stéphan Druetet sa complice Daphné Tesson

Loin de n’être qu’un recueil musical, qu’une succession envoûtante d’airs connus ou moins connus, mais dont on distingue sans aucun doute la signature, Michel For Ever est avant tout, et c’est toute la force de ce spectacle savoureux, un portrait en creux de l’artiste. Enfant prodige, travailleur acharné à la recherche permanente de perfection, Michel Legrand imprime sa marque, son style, son humour à son œuvre aussi dense que variée. De la chansonnette à la symphonie, il se frotte à tous les styles, toujours avec fougue, fièvre, et le secret désir de faire toujours mieux, toujours plus intense, toujours plus inspiré.

Habillant de notes, de croches, les pensées de Lola, d’Angela, de Solange, de Delphine et même d’Oum le Dauphin, Legrand revit le temps d’une soirée grâce au talent de quatre comédiens-chanteurs extraordinaires et bien allumés. Amoureux fou du compositeur, ténébreux Julien Alluguette, fantastique Gaétan Borg, démente Emmanuelle Goizé et détonnante Mathilde Hennekinne – distribution du 5 septembre 2019 – s’en donnent à cœur joie. Complices à la ville comme à la scène, ils multiplient les facéties pour notre plus grand plaisir.

Mise en scène rythmée, cadencée, deux musiciens jouant en direct, et comédiens survoltés font de ce spectacle hommage un petit bijou, une bulle d’enchantement qui emporte amateurs et néophytes au pays des rêves, des contes qu’ils soient classiques ou contemporains. En compagnie de Barbra Streisand, d’Anouk Aimé, de Delphine Seyrig, de Françoise Dorléac et bien évidemment de Catherine Deneuve, la balade est si douce que le public se prend au jeu, chantonne. Charmé, il applaudit à tout rompre et c’est bien mérité. 

Olivier Fregaville-Gratian d’Amore


Michel For Ever de Stéphan Druet et Daphné Tesson
Théâtre de Poche Montparnasse
75 Boulevard du Montparnasse 
75006 Paris
A partir du 29 août 2019
Du mardi au samedi à 21h15 et le dimanche à 17h30
Durée 1h30


Direction musicale de Stéphane Corbin 
Arrangements Musicaux de Benoit De Mesmay 
Avec Gaétan Borg ou Vincent Escure, julien Alluguette ou Sebastian Galeota, Emmanuelle Goizé ou Vanessa Cailhol, Mathilde Hennekinne ou Léovanie Raud
Au piano Benoit de Mesmay ou Joël Bouquet 
A la contrebasse Jean-Luc Arramy ou Jean-Pierre Rebillard 
Costumes de Denis Evrard 
Chorégraphies d’Alma De Villalobos 
Lumières de Christelle Toussine

Crédit photos © Pascal Gely

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Go to Top