Farces et chausse-trappes au Montparnasse

Nicolas Poiret et Sébastien Blanc, auteurs heureux de Deux mensonges et deux vérités, ont concocté spécialement pour Lionel Astier et Frédéric Bouraly, Du Muguet pour Noël, tout un programme à voir au Théâtre Montparnasse. 

Que vient faire le muguet à Noël ? Ce n’est pas de saison ! La pièce démarre sur ce sujet et surtout sur les éructations téléphoniques de François. Son nouveau patron, trouvant le sapin trop attendu pour Noël, a décidé de porter un grand coup en proposant du muguet à la place. Pratique pour mettre les cadeaux dessous ! François ne le sent pas ce fils à papa qui vient de prendre la direction de la boîte. Cela pose tout de suite le personnage, dans lequel Lionel Astier est formidablement à son aise. C’est un fort en gueule, sûr de lui, arrogant, qui tient à tout maîtriser et surtout désire être calife à la place du calife. Et avec « ce con au Muguet », la voie est toute tracée.

Une amitié impayable

Mais il a d’autres chats à fouetter. Le premier étant son meilleur ami, dont l’appartement a cramé et qui vient pour s’installer chez lui provisoirement pour un bon moment, avec son chaton acariâtre. Pierre est l’anti François. Un looser au chômage, dont la femme est partie travailler au Groenland. Fred Bouraly est bien sûr impayable dans ce rôle qui lui va à ravir, un brin naïf, un peu ballot mais pas candide. Il est le faire-valoir d’Astier, comme Sancho Panza l’est à Don Quichotte. Le duo fonctionne à merveille. Les joutes de ces deux-là nous ont bien déridés.

Père possessif 

L’autre souci de François, c’est sa fille chérie. Il ne supporte pas l’idée qu’un autre homme puisse prendre le cœur et l’attention de sa princesse. Très intrusif le paternel, au point d’avoir réussi à chasser tous les prétendants. Donc il a besoin de Pierre pour faire fuir le nouveau. Surprise, c’est un « vieux ». Et pour ne rien arranger à l’affaire ce n’est pas un inconnu ce qui « l’emmerde » bien. Alexie Ribes, toute en charme et en poigne, est parfaite dans ce personnage de jeune femme qui sait où elle va. Quant à Jean-Luc Porraz en amoureux à qui on ne fait pas peur est irréfragable. On y croit à ce couple qui a bien des choses derrière la tête mais pas les mêmes. 

Un duo d’auteur aux manettes

Poiret et Blanc, en fameux scénaristes, ont ciselé des répliques qui atteignent leur but, faire rire. Ils maîtrisent les situations même les plus farfelues. Leur histoire d’arroseurs arrosés est mise en scène par un spécialiste du genre, Jean-Luc Moreau. Les rebondissements ne manquent pas. C’est un divertissement, bien cousu et mené par des comédiens formidables. Alors, si on se laisse porter, sans attendre autre chose que de passer une joyeuse soirée, on s’amuse, on rit, on se détend !

Marie-Céline Nivière


Le muguet pour Noël de Sébastien Blanc et Nicolas Poiret
Théâtre de Montparnasse
31 rue de la Gaité
75014 Paris
A partir du 30 janvier 2020
Du mardi au samedi à 20h30, en matinée le samedi à 17h et le dimanche à 15h30 
durée 1h30

Mise en scène de Jean-Luc Moreau assisté de  Nell Darmouni
Avec Lionnel Astier, Frédéric Bouraly, Jean-Luc Porraz et Alexie Ribes
Décor de Catherine Bluwal assistée de Julie Wassef
Costumes de Cécile Dulac
Musique de Sylvain Meyniac
Lumières de Jacques Rouveyrollis assisté de Jessica Duclos

Crédit photos © J. Stey

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut