Une présentation de saison très cabaret à l’Espace des Arts

Combiner l’utile à l’agréable pour présenter sa future saison, c’est le pas franchi avec beaucoup d’humour et d’ingéniosité par Nicolas Royer. Entremêlant au cabaret créé par Léna Bréban pendant le confinement et destiné à être joué dans les EPHAD du département, l’annonce des spectacles à venir en 2020-2021, le tout nouveau directeur de la scène nationale de Chalon-sur-Saône a séduit un public masqué, mais heureux de retrouver le chemin du théâtre. 

Il est 19h30 à Chalon-sur-Saône. Les afficionados du spectacle vivant convergent vers l’imposant bâtiment tout de béton et de verre de l’espace des Arts. Sur le parvis, une estrade et des chaises ont été installées. Des barrières encerclent la manifestation. Covid oblige, il faut être prudent et tenir compte des règles sanitaires en vigueur, d’autant que tous les huiles de la ville sont présentes. Pour entrer dans cette enceinte en plein air dédiée au théâtre, au pantomime, à la danse, au cirque, il faut montrer visage masqué et sacrifier au rituel du gel hydro alcoolique. 

Un théâtre en fête

Billet en main, pas question de s’installer n’importe où. Une hôtesse guide les personnes seules, les groupes, les installent avant d’enlever les sièges vides de chaque côté pour respecter les distanciations sociales. Les conversations vont bon train. Les rires, le bonheur d’être à nouveau réuni, la joie de revenir au théâtre, est sur toutes les lèvres. Le virus est là bien sûr. Comment oublier ce minuscule trublion qui a mis à l’arrêt le pays. Mais la vie reprend. Les scènes lentement se réveillent, accueillent des artistes en résidence, de-ci de-là quelques spectacles voient le jour. 

Un cabaret déconfiné

C’est le cas du Cabaret sous les balcons, qui va nous être présenté. Léna Bréban, comédienne et metteuse en scène voit avec l’arrivée de la pandémie en France et l’annonce du confinement, tous ses projets être reportés sine die. La jeune artiste n’a pas dit son dernier mot. Hors de question pour elle, de ne rien faire durant les semaines, les mois à venir. Elle contacte Nicolas Royer, directeur de l’Espace de arts. De leurs réflexions, naît l’idée d’une petite forme respectant les gestes barrières, s’en servant même comme fil conducteur d’une histoire fantasque et burlesque, celle d’une troupe confrontée à un agent pathogène qui interdit tout contact avec l’autre. 

Un soupçon de magie burlesque

Maintenant il reste à savoir où jouer ce musical décalé ? Sous les balcons, certes mais plus exactement ceux des EPHAD afin de redonner du baume au cœur à ceux qui ont trop longtemps étaient privés de visite, de liens avec l’extérieur. Répété par vision conférence, puis enfin le confinement levé, dans le patio du théâtre, le spectacle prend forme. Utilisant les moyens du bord, de vieux costumes, quelques ustensiles, les six détonants artistes – Léna Bréban, Antonin Maurel, Adrien Urso, Alexandre Zambeaux, Léa Lopez et Cloé Sénia – s’amusent, chantent, dansent et jouent avec le répertoire.

Réinventer les classiques

Transformant à leur sauce épicée quelques grands textes de la chanson française, réinventant à la sauce burlesque les amours de Roméo et Juliette, la troupe menée par Léna Bréban invite à une balade pleine d’humour et d’émotion. On rit, on pleure. On se prête à rêver que tout est de nouveau possible. On imagine nos anciens emportés par tel ou tel air qui leur rappelle un moment singulier de leur vie. Et on devine le plaisir qu’ils ont eu à partager tous ensemble un moment suspendu. L’émotion l’emporte, les larmes coulent. 

Une saison très prometteuse

Se servant de cette mise en bouche théâtrale des plus réjouissantes, Nicolas Royer en profite pour présenter en quelques clics la saison à venir. Pas besoin de longs discours, juste quelques images et un magnifique teaser projetés sur grand écran suffissent. Le parvis salive et se projette déjà à l’automne pour découvrir Féminines de Pauline Bureau ou l’Oraison de la compagnie Resposo. Pour en savoir plus, rien de plus simple, il suffit de se connecter sur le site et surfer. Les promesses sont très alléchantes. On présage un beau succès à la toute première programmation de ce directeur tout feu tout flamme.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Chalon-sur-Saône

Le cabaret sous les balcons de Léna Bréban
Création à l’Espace des Arts
En tournée dans la région de Chalon-sur-Saône
Durée 40 min 

Conception et mise en scène de Léna Bréban
Avec Léna Bréban, Antonin Maurel, Adrien Urso, Alexandre Zambeaux, Léa Lopez, Cloé Sénia

Crédit photos © Julien Piffaut et © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut