Comment réussir un bon petit couscous de Fellag. Mise en scène de Michel Didym. avec Bruno Ricci. La manufacture - CDN de Nancy Lorraine.

Couscous Party à Nancy

Dans le cadre de l’été culturel et apprenant, La manufacture de Nancy, en association avec la Mousson d’été, présente une version revisitée par Michel Didym et le comédien Bruno Ricci, d’un des textes emblématiques de l’humoriste Fellag, Comment réussir un bon petit couscous. Une analyse burlesque et désopilante des rapports entre Français de souche et souches françaises d’origine maghrébine prenant à contre-pied tous les préjugés ! 

Le soleil brille sur la capitale lorraine. Un temps parfait pour se promener dans les Jardins loin des bruits de la ville, pour se poser à l’ombre de quelques peupliers, quelques chênes. A Villers-Lès-Nancy, au cœur du très beau Parc de Madame de Graffigny, une scène a été dressée. Un spectacle va être donné en fin de journée. Afin de répondre au mieux a l’injonction présidentielle de faire cet été 2020, une saison culturelle et apprenante, Michel Didym, directeur de La Manufacture – CDN de Nancy Lorraine, a proposé au comédien Bruno Ricci de reprendre Comment réussir un bon petit couscous de Fellag et de le remonter au goût du jour. Ayant travaillé plus d’un an avec l’humoriste et auteur kabyle sur ce texte, le comédien d’origine italienne, ne s’est pas fait prier. 

Un jardin pour un terrain de jeu

Devant l’ancienne gentilhommière, devenu une annexe de la mairie, le public est au rendez-vous. Un peu plus de 250 personnes se sont déplacées pour revoir du spectacle vivant. Assis sur des bancs, sur des chaises, ou même débout, toutes générations confondues, ils sont là présents. Malgré les masques, la joie indicible d’être à nouveau réunis se lit dans les regards. Après un petit discours de bienvenue, le silence se fait. D’une petite guérite en plastique, servant de coulisses, émerge le musicien Tahi Alami. Muni d’un violon et d’un oud, il prend place sur les tréteaux et entonne un chant arabisant. 

Conférence burlesque

Très vite il est rejoint par Bruno Ricci. En costume rappelant les tenues traditionnelles algériennes et un fez rouge sur la tête, il harangue la foule, lui parle d’un des plats préférés des Français, qui est aussi un des emblèmes culinaires des cultures maghrébines, le fameux couscous. S’autoproclamant, docteur d’État en anthropologie « couscoussienne », titulaire d’une Maitrise en céréales et d’un Master en cuisson vapeur de la semoule, il improvise une conférence sur l’art de préparer cette spécialité d’origine berbère. Très vite, il digresse et croque avec malice ses congénères. Égratignant les aprioris et avant de nous livrer au bout d’une heure de « stand-up » la vraie recette de ce met méditerranéen, il scrute d’un ton caustique et burlesque, les relations des Français et des Algériens, en France. 

Tordre le cou aux clichés

Légèrement remanié, le texte de Fellag n’a rien perdu de sa verve moqueuse. Avec tendresse, la plume de l’humoriste brocarde les français de souche, les arabes du coin, les ouvriers de chez « Pigeot ». Tout comme le comédien et son musicien, le public prend plaisir à cette revisite désopilante des sujets aussi graves que l’immigration, la peur de l’autre, la différence, le bien manger. On pourrait bien sûr parler des plaisanteries faciles, des railleries téléphonées, mais ce serait passer à côté de l’essentiel, un spectacle frais parfait pour l’été, léger pour un retour au théâtre en douceur. 

Humour et partage

La mise en scène colorée de Michel Didym, le jeu vif de Bruno Ricci et les standards maghrebins «  so clichés »  réorchestrés par Taha Alali, donnent l’eau à la bouche. Cela tombe bien. Pour les affamés, il est possible de diner avec l’équipe autour d’un couscous républicain, soit confectionné par une association locale ou à déguster dans un restaurant voisin sélectionné par la Manufacture. Après l’écoute, le réconfort de quoi passer une belle soirée sous le signe du théâtre et du partage des cultures !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Nancy

Comment réussir un bon petit couscous de Fellag
La Manufacture -CDN Nancy Lorraine
Créé le 8 juillet au plateau de la Haye, Nancy 
Durée 1h00

Tournée 
Le 12/07/2020 à 18h00 au Théâtre de Verdure, Vagney
Le 17/07/2020 à 20h30 à La scène, Châtenois
Le 16/08/2020 à minuit dans la Cour du Lycée Bardot, Pont-à-Mousson
Le 20/08/2020 à minuit au Jardin des Faïenciers, Sarreguemines
Le 22/08/2020 à minuit dans la cour de l’École Maternelle, Atton
Le 26/08/2020 à minuit à l’Abbaye des Prémontrés, Pont-à-Mousson 
Le 28/08/2020 à minuit à La Comète – Scène nationale Châlons-en-Champagne 
Le 29/08/2020 à minuit à l’Espace Michel Bertelle, Blénod-lès-Pont-À-Mousson

Mise en scène de Michel Didym
Avec Bruno Ricci
Musique Taha Alami

Crédit photos © Eric Didym et © OFGDA

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut