Ayo, un chant royal

Révélée en 2006 par le titre Down on my knees, la chanteuse Ayo revient avec Royal, un nouvel album entre blues, jazz et soul. Facilement reconnaissable, sa voix douce matinée de folk reprend de son flow incomparable de grands standards de la chanson internationale. Un sixième opus envoûtant ! 

Photo noir et blanc, visage tourné de trois-quarts, éclairé d’un simple rayon de lumière, la pochette de Royal, sixième album de la reine de la folk cosy, donne le ton : simplicité et charme au naturel. D’origine nigériane et Sinté d’Allemagne, Ayo a toujours privilégié l’épure, les sons doux, tendre. On ne change pas une formule qui gagne. 

Reprises en La douceur

Devant enregistrer un album de reprises de ses propres compositions, comme Down on my Knees ou Help is coming, la chanteuse allemande s’empare finalement de tubes d’autres artistes. Elle s’approprie ainsi avec une délicatesse infinie Throw it Away d’Abbey Lincoln et Né quelque part de Maxime Leforestier. Délaissant sa guitare, allant vers plus de minimalisme, elle laisse sa voix, charmeuse, légèrement rauque, portée les mélodies, les teinter de tendresse, de sérénité. 

Plus épanouie que jamais, Ayo profite de cet opus, concocté en Jamaïque, pour chanter l’universalité des êtres, pour conter à travers de nouveaux titres son histoire, son parcours. Mère absente, père aimant mais pas forcément apte à s’occuper d’une enfant, l’artiste en devenir mène une existence bohème. De foyers d’accueil en orphelinats, elle se réfugie dans la musique. Nomade, elle voyage beaucoup, se nourrit de ses rencontres, cherche son style. 

Chants d’amour

S’appuyant sur les talents du guitariste Freddy Koella, du pianiste Gaël Rakotondrabe, du batteur Denis Benarrosh et du contrebassiste Sylvain Romano, Ayo signe un album riche de tout ce qui l’a définie, femme, mère, globe-trotteuse. Entre suavité et douceur, entre balades et rythmes plus jazzy, elle fait de Royal, une ode vibrante à la différence, un hommage au divin, à la lumière qui anime les humains, un grand cri d’amour. Magnifique !

Olivier Fregaville-Gratian d’Amore


Royal d’Ayo
Edition 3ème Bureau
Date de parution le 31 janvier 2020

Tournée 
Le 26 mars au Splendid à Lille
Le 27 mars à Nouvelle Vague à Saint-Malo
Le 28 mars à la salle Paul Fort à Nantes
Le 31 mars au Radiant à Caluire (Lyon)
Le 1er avril au Mysthos Festival à Rennes
Le 2 avril au Trianon à Paris 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut