Couv_L'occupation ©Marion Stalens _34_@loeildoliv

Romane Bohringer « occupée » follement par les maux d’Annie Ernaux

Il y a des émotions incontrôlables, des états psychologiques qui s’emparent viscéralement de nos pensées jusqu’à l’aliénation. Certaines amours que l’on croyait depuis longtemps éteintes ont cet étrange et grisant pouvoir. S’emparant du texte obsessionnel d’Annie Ernaux, Romane Bohringer, sous la direction virtuose de Pierre Pradinas, donne intensément vie à …