Respire, un grand souffle d’amour maternel

Respire de Sophie Maurer © Karine Letellier

Nous avions découvert en 2018, ce magnifique texte de Sophie Maurer, lors du Festival des écritures théâtrales d’aujourd’hui, présidée par Louise Doutreligne, en version pupitre, au théâtre de Saint-Maur, alors dirigé par Florence Camoin. Le spectacle devait prendre forme en 2020, mais le monde s’est arrêté de respirer ! Le voilà enfin dans la petite salle de la Scala où l’on savoure chaque mot de cette ode à la vie.

Un couloir d’hôpital, une mère regarde à travers la vitre, la couveuse où sa petite fille qui vient de naître, doit apprendre à respirer toute seule. Dans cet instant, entre chien et loup, où la vie ne tient qu’à un fil, telle Héméra, déesse de la lumière terrestre, cette mère va expliquer à sa fille que le monde des vivants peut être accueillant. La joie se loge dans les recoins et il faut savoir la débusquer ! Jusqu’au petit jour, cette femme s’accroche, comme à la proue d’un navire, à l’espoir que son bébé prendra toute seule cette respiration nécessaire pour pouvoir se lancer dans cette folle aventure qu’est l’existence.

Romane Bohringer s’est emparée des mots de l’auteur avec toute la grâce et le talent qu’on lui connaît. Avec sincérité et une grande tendresse, elle est cette mère qui insuffle la vie à sa petite fille. Ce qu’elle lui dit nous atteint parce que cela touche l’universel et pousse à réfléchir sur notre appréhension du monde. Dans une scénographie de toute beauté, Panchika Velez signe une mise en scène très poétique. La metteuse en scène a eu la belle idée d’adjoindre à la comédienne un musicien, Bruno Ralle. La musique devient un espace sonore qui accompagne ce somptueux Te Deum qui loue la vie.

Marie-Céline Nivière

Respire de Sophie Maurer
La Scala Paris
13 boulevard de Strasbourg
75010 Paris.
Du 15 septembre au 8 octobre 2022
Du jeudi au samedi à 19h30.
Durée 1h.

Mis en scène de Panchika Velez.
Avec Romane Bohringer et Bruno Ralle.
Scénographie et lumières de Lucas Jimenez.
Musique de Elio Di Tanna et Bruno Ralle (Baloo Productions)
Collaboration artistique de Mia Koumpan.

Crédit photos © Karine Letellier

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.