Omma, le joyeux bordel au masculin de Josef Nadj

Omma de Josef Nadj © Séverine Charrier

Après les Nuits de Fourvière, où le spectacle a été créé l’an passé, et une belle tournée en France, Omma – œil en grec – pose ses valises jusqu’au 29 juillet 2022 au lycée Jacques-Decour dans le cadre du Festival Paris l’été. Directeur du centre chorégraphique national d’Orléans jusqu’en 2016, Josef Nadj était ces dernières années sorties des radars. Il revient en fanfare avec une œuvre énergique, épurée, qui fait la part belle aux mouvements et artistes.

En réunissant au plateau, huit danseurs venus du continent africain, le chorégraphe d’origine serbe oublie les grandes formes aux imposantes chorégraphies, aux effets spéciaux omniprésents qui ont fait sa renommée, pour se recentrer sur l’écriture, le geste. S’inspirant autant des danses traditionnelles, des courants contemporains, plus urbains, que des rapports humains qui régissent les liens entre hommes – Combat, fraternités, amitiés, tendresse, etc. – il signe un spectacle certes décousu, faute d’une dramaturgie plus tenue, mais qui électrise le public, tant la présence scénique de ses interprètes – Djino Alolo Sabin, Timothé Ballo, Abdel Kader Diop, Aipeur Foundou, Bi Jean Ronsard Irié, Jean-Paul Mehansio, Sombewendin Marius Sawadogo et Boukson Séré – véritables âmes de ce show, est incroyable.

Sorte de traversée de l’univers fragmentaire et renouvelé de Josef Nadj, Omma séduit sur le fil, attrape sur les contours. Inégal dans sa structure qui semble avoir été pensée comme le sac et de ressac d’un océan agité, le spectacle saisit par instant, offre des moments de grâce, puis relâche notre attention, pour mieux la rattraper plus tard. Un moment festif et chaleureux pour des nuits d’été qu’une légère brise a promptement rafraîchies !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Omma de Josef Nadj
Festival Paris l’Été
Lycée Jacques-Decour
12, avenue Trudaine
75009 Paris
Jusqu’au 29 juillet 2022 à 22h
Durée 1h

Chorégraphie de Josef Nadj
Avec Djino Alolo Sabin, Timothé Ballo, Abdel Kader Diop, Aïpeur Foundou, Bi Jean Ronsard Irié, Jean-Paul Mehansio, Marius Sawadogo, Boukson Séré
Collaboration artistique – Ivan Fatjo
Lumières de Rémi Nicolas
Musiques de Tatsu Aoki et Malachi Favors Maghostut, Peter Brötzmann et Han Bennink, Eureka Brass Band, Jigsaw,Lucas Niggli, Peter Vogel
Régie générale – Sylvain Blocquaux
Régie son – Steven Le Corre

Crédit photos © Séverine Charrier

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.