/

Le Livre muet, chuchotement intime de Lamine Diagne

Le Livre Muet, Lamine Diagne © Clement Vial

Il faut un certain talent pour réussir l’exercice de l’écriture de soi, encore plus dans un temps où les tentatives fleurissent de tous côtés. Dans Le livre muet, l’auteur et interprète Lamine Diagne fait le choix de passer par le conte pour livrer un récit sur ses ancêtres, les mystères de l’enfance et les rites de l’un de ses deux pays d’origine, le Sénégal.

Seul sur scène, Diagne déroule avec humour et minutie les souvenirs. Lui, le « petit prince », qui a grandi dans une cité. D’un côté, une mère blanche, de l’autre, un père noir. À travers ses yeux, ce monde est mystérieux. Lui a quelque chose d’étrange, et il s’échappe volontiers dans un imaginaire peuplé d’histoires familiales, de mythologies profanes faites de monstres des rivières et d’expériences d’alchimiste trouvées dans un livre de gravures médiévales. Il faut un voyage à Dakar pour que le petit prince renoue avec cette part cachée de spiritualité et s’aligne avec une intuition bien ancrée : depuis petit, cet « enfant alchimique » porte en lui la mémoire des générations qui lui ont précédé. C’est aussi l’occasion de remettre au jour des injustices oubliées, comme le massacre de tirailleurs sénégalais par l’État français à Thiaroye, en 1944.

Aucun doute, nous avons affaire à un conteur de talent, et cette évocation d’une enfance multiculturelle est tricotée avec savoir-faire. Certes, il y a une trop grande envie de plaire dans Le Livre muet, et la joliesse du style de Diagne aurait mérité une mise en scène plus équilibrée, laquelle s’autorise au lieu de cela pas mal d’effets décoratifs. Mais le conteur a une diction et une incarnation capables de nous cueillir et de nous maintenir de bout en bout sur le fil du récit. Le sel de l’auteur-interprète est là, et sa grâce vaut le détour.

Samuel Gleyze-Esteban – Envoyé spécial à Avignon

Le Livre muet [mutus liber] de Lamine Diagne
Festival Off d’Avignon
Théâtre du Train bleu
40 rue Paul Saïn
84000 Avignon

Jusqu’au 27 juillet 2022 à 20h55 – relâche le 21

Tournée
Le 8 décembre 2022 au Théâtre d’Épinal

Auteur, interprète Lamine Diagne
Mise en scène Valérie Puech
Création sonore et vidéo Eric Massua
Création lumière Guillaume Suzenet et Thibault Gaigneux
Compositions, sound design Matteo (Chinese Man Record) et Eric Massua
Chorégraphie Aurélien Desclozeaux
Accoucheur Yannick Jaulin
Compagnonnage L’Entreprise – Cie François Cervantes
Regards extérieurs Catherine Germain et David Llari

Crédit photos © Clement Vial

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.