Scrooge, le Noël avant l’heure de Rodolphe Dana

Au Grand Théâtre de Lorient, Rodolphe Dana s’empare avec malice du Chant de Noël de Dickens et invite à plonger dans le Londres bigarré, interlope de la fin du XIXe siècle, où riches et pauvres se côtoient sans forcément se regarder. Entremêlant avec Maestria, artistes professionnels et amateurs, il signe un conte d’hiver qui séduit petits et grands.

Ebenezer Scrooge (épatant Rodolphe Dana) est un homme d’affaires immensément fortuné et terriblement solitaire. Depuis la mort de son unique ami et associé, Jacob Marley (impayable et méconnaissable Antoine Kahan), il ne vit que pour amasser toujours plus d’argent. Le cœur sec, l’âme aride, la main pingre, une mine de croquemort, il passe son temps à travailler, ne s’octroyant jamais de répits, faisant vivre un calvaire à son unique employé, le trop gentil Bob Cratchit (épatant Julien Chavrial) et laissant son adorable nièce (lumineuse Katja Hunsinger), fille unique de sa sœur chérie, dans le dénuement le plus total. C’est dire que le personnage est fort détestable. 

Une nuit de songe

Scrooge d’après le chant de Noël de Charles Dickens 
Création collective dirigée par Rodolphe Dana
 © Agathe Poupeney

Alors que tous s’apprêtent à réveillonner, à oublier une nuit durant la morosité de la vie, les tracas du quotidien, la misère familière qui creuse leur ventre, l’âme errante de Jacob Marley avertit Scrooge du destin funeste qui l’attend dans l’au-delà s’il ne change pas d’attitude et de la visite nocturne de trois visions, qui ont pour mission de lui ôter les œillères qui verrouillent son cœur. L’un après l’autre, les esprits des noël passés, présents et futurs, ouvrent les yeux de l’avare vieillard, lui montrant de quoi l’émouvoir, l’enjoindre à enfin s’ouvrir aux autres, à être plus généreux, plus empathique avec ses proches et l’humanité. 

Une scénographie enneigée 

Sur le plateau du grand théâtre, recouvert de flocons blancs, immaculés, les batailles de neige sont de mises. Petits et grands, artistes professionnels et amateurs, s’en donnent à cœur joie. Sous la houlette précise, festive de Rodolphe Dana et son collectif, ils donnent vie au premier et plus célèbre des contes de Dickens. Paru en décembre 1843, le Chant de Noël, est autant une critique de la société londonienne, de l’avarice des nantis incapables de soulager la pauvreté galopante de leurs concitoyens, qu’un cantique célébrant les fêtes de fin d’année. 

Une fable pour petits et grands

Scrooge d’après le chant de Noël de Charles Dickens  Création collective dirigée par Rodolphe Dana  © Agathe Poupeney

S’amusant comme un enfant espiègle, Rodolphe Dana se glisse dans la peau de Scrooge, un homme savoureusement détestable, et s’empare des mots de Dickens avec une belle énergie. S’appuyant sur la fougue et la présence joyeuse du chœur d’élèves du conservatoire de Lorient, ainsi que sur le jeu ciselé de sa troupe – Julien ChavrialKatja HunsingerAntoine Kahan et Marie-Hélène Roig – il signe une mise en scène enlevée, une ode à la vie, à la générosité qui séduit le public de 5 à 105 ans. Drapé dans un somptueux manteau de neige, le théâtre de Lorient fête quelques jours avant l’heure, dignement Noël et ça fait chaud au cœur !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – envoyé spécial à Lorient 

Scrooge d’après le chant de Noël de Charles Dickens 
Création collective dirigée par Rodolphe Dana
Grand Théâtre
Théâtre de Lorient 
Parvis du Grand Théâtre
56000 Lorient
Durée 1h25 environ

Mise en scène de Rodolphe Dana
Adaptation du Collectif Artistique du Théâtre de Lorient 
Avec Julien Chavrial, Rodolphe Dana, Katja Hunsinger, Antoine Kahan, Marie-Hélène Roig et la participation d’Anton Bellec, Gabriel Chavrial, Klara Drion, Jacinthe Grimaud, Jean-Michel Le Dily, Dylan Le Discot, Marie Le Guellec, Pierre-Yves Toribe et d’un chœur d’élèves du Conservatoire de Lorient Kimtia Andrianomanana, Victor Blanjoie, Lilas Chabault, Mélinda Fechant, Timothée Flet, Chloé Galzin, Saé Eléa Guihaire Asai, Louisa Haouach, Romane Lizere, Loën Morzedec, Olympe Onoyan, Léonie Rabot, Élise Say, Anouk et Emie Ballot, Afeni Vichi 
Chef de chœur Antoine Strub
Collaboration artistique et coordination – Inès Cassigneul
Scénographie de Rodolphe Dana
Avec la collaboration artistique de Karine Litchman assistée de Marie-Pierre Favre-Bully
Lumières de Valérie Sigward assistée de Jérôme Le Dimet
Son de Jefferson Lembeye
Costumes de Charlotte Gillard assistée de Marine Baney et Claire Michau 
et avec la participation bénévole de Masoma Mohammadi et Amina Negahi

Crédit photos © Agathe Poupeney

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut